Centrafrique : Joseph BENDOUNGA claque la porte du mouvement E Zingo Biani

0

Bangui, le 05 juillet 19

La plateforme politique dénommée « E Zingo Biani » vient de perdre un poids lourd  de son mouvement en la personne de M. Joseph BENDOUNGA, président du parti politique (MDREC). Cette décision fait suite à la rencontre tenue le lundi 1er juillet 2019  entre le premier ministre Firmin Ngrébada, chef du gouvernement et les membres de cette plateforme politique. A travers un communiqué, M. Joseph BENDOUNGA annonce son retrait de ce mouvement et exprime son mécontentement à ses amis pour avoir accepté de prendre part à cette rencontre et leur souhaite au passage bonne suite.

Comme nous l’avons annoncé dans notre parution de lundi 1er juillet 2019, en titre Virage à 900 C du Mouvement E Zingo, que ce mouvement est rempli des personnalités politiques à moralité douteuse et animés de mauvaise foi, dépourvus totalement de vision politique concrète. La plupart des membres de cette plateforme politique ont déjà fait preuve de leur limite en occupant différents postes ministériels et autres fonctions de l’Etat depuis régimes de PATASSE, BOZIZE, NDJOTODIA, SAMBA-PANZA et veulent aujourd’hui saboter tous les efforts consentis par le régime actuel tout simplement parce qu’ils sont en désaccord avec le Chef de l’Etat ou d’autres n’ont pas des postes de responsabilité.

Le cas BENDOUNGA est une parfaite illustration. Eternel opposant à tous les régimes qui se sont succédé au pouvoir, M. BENDOUNGA donne l’air d’un patriote qui défend les intérêts de tous. Mais en réalité, ce monsieur n’est pas ce qu’il prétend être. Tous ses anciens amis qui étaient avec lui dans son parti politique et même ceux qui ont eu la chance de travailler et côtoyer ce dernier donnent une autre personnalité de M. BENDOUNGA. Pour ceux qui gardent encore en souvenir à l’époque du feu Président PATASSE, M. BENDOUNGA était nommé le premier citoyen de la ville de Bangui pour sa gueule contre le régime. Mais celui-ci a laissé une gestion opaque à la tête de ce département. En désignant M. BENDOUNGA comme premier citoyen de la ville de Bangui, PATASSE voulait voir de quoi ce dernier est capable mais celui-ci a très vite compris que c’est un imposteur car son passage à la tête de la Mairie était catastrophique.

Au sein du mouvement E Zingo Biani, ils sont nombreux à se comporter comme  M. BENDOUNGA. Et quelque chose de sérieux ne peut pas sortir d’un tel mouvement qui regorge des farfelus, des profiteurs, des vendeurs d’illusion qui veulent tromper et manipuler le peuple qui heureusement reste prudent lors de leur appel de soutien pendant les manifestations avortées par les forces de l’ordre.

La plateforme politique E Zingo Biani à peine née se voit aussitôt vider de ses membres potentiels et cette défection qui s’annonce si tôt pousse le centrafricain lambda  à se demander après Joseph BENDOUNGA a qui le prochain tour ?

@Samuel SOUROUNGBA  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE