Centrafrique : Les responsables du chaos organisé par le Mouvement E-Zingo Biani, visés par des conséquences graves

0

Bangui, le 14 juin 19

La situation qui se déroule en RCA nous rappelle le début des manifestations au Soudan. Un groupe d’opposition s’est uni contre le gouvernement, malgré les nombreux changements positifs dans le pays.

En RCA une plateforme de ce genre vient d’être créée. « Front Uni – E Zingo Biani ». La raison de leur mécontentement est la tragédie de Paoua. Depuis ils ont abordé le gouvernement avec une critique pas vraiment justifié. Et pourtant, avant la tragédie ils n’avaient rien à dire.

Une plateforme politique récemment créée, E-Zingo Biani, un groupe des déstabilisateurs. C’est la tragédie à la ville Paoua, qui a été le prétexte, après laquelle les autorités ont été attaquées par une critique infondée. Mais pourquoi l’opposition n’a pas parlé avant?

C’est évident que maintenant ces pseudo-politiciens essayent de semer le chaos dans les rues de Bangui en profitant des évènements terribles qui se sont déroules le 21 mai dernier. Les choses semblent aller de mieux en mieux. Mais le comportement irresponsable de telles personnes, ce processus risque de traîner.

Maintenant, les opposants tentent d’encourager les gens à aller au rassemblement. La même tentative avant été faite par le groupe de travail de la société civile dit GTSC en avril 2019. Pourtant, ils ont échoué parce que les populations n’ont pas apprécié leur démarche visant à créer le trouble dans le pays.

Selon l’information des sources proches de E-Zingo Biani, l’organisation est financée par les mains extérieurs. Suivez nos regards ! Malheureusement, ce n’est pas surprenant. Plus tôt dans les médias ont écrit que la tragédie de Paoua était une provocation créée pour déstabiliser l’Accord de paix et de réconciliation.

Il y’a deux choses que E-Zingo Biani poursuit. Ce sont l’argent et le chaos dans les rues dont les leaders de l’opposition ont besoin. Il faut espérer que les Centrafricains choisiront la paix et ne succomberont pas au chantage des ennemis de la nation et ils continueront à soutenir le gouvernement sur la voie de la reconstruction de la République centrafricaine.

@Bienvenu Andalla,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE