Centrafrique : Un Accord d’établissement signé entre l’ASRP et le personnel

0

Bangui, le 14 juin 19

Photo de famille

La salle de Conférence de la Direction Générale de l’Agence Stabilisation et la Régularisation des Produits pétroliers (ASRP) a vécu, le mercredi 12 juin  2019, un événement inhabituel mais riche en symbole. Il s’agit de la cérémonie de signature de leur Accord d’Etablissement, ce cadre juridique de référence qui régit les relations de travail dans un secteur présentant une spécificité au sens de l’article 210 du Code du Travail, entre l’employeur, représenté par le Directeur Général M. Achille Donon et les travailleurs, représentés par leurs délégués du personnel.

La cérémonie a été présidée par le Directeur général du Travail, Monsieur Jean de Dieu YONGONDOUNGA. On notait à ses côtés, le Directeur général de l’ASRP, Achille DONON KPAGNAMI et M. Edmond MOLOGODO qui ont pris part à ladite cérémonie en qualité de Représentant du Conseil d’Administration d’ASRP. Etaient également présents, les délégués du personnel sans compter tous les responsables et cadres de l’ASRP. Avant le rituel de circonstance et la signature du document de l’accord par toutes les parties, le Directeur Général du Travail a tenu prodigué quelques conseils d’usages. Selon, lui, « l’Accord collectif d’établissement de l’ASRP constitue un acte important dans la vie de la structure qui présente un intérêt stratégique pour le pays et un dispositif indispensable dans la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de la gouvernance des produits pétroliers. Il est évident que depuis plusieurs années, l’ASRP entretient les relations de travail dans un pilotage à vue, faute d’un cadre juridique de référence régissant les rapports professionnels entre l’employeur et les travailleurs. Aujourd’hui, un grand pas est franchi et ce pas n’est qu’un début de processus de la promotion du travail décent qui passe par l’appropriation de l’accord, la révision des actes de gestion impliquant un coût car un accord d’établissement prévoit toujours des dispositions plus favorables au travailleurs ».

Pour ce faire a-t-il ajouté, « les deux parties doivent s’entendre sur l’essentiel dans le cadre de mise en œuvre progressive à l’effet d’éviter que la masse salariale n’engloutisse le budget général de l’Agence. Cela passe par le dialogue social. C’est à cela que mes services techniques vont devoir appuyer l’ASRP dans ce processus », a-t-il conclu.

Prenant la parole à son tour, M. Achille DONON KPAGNAMI Directeur général de l’ASRP, a tablé sur les grandes lignes de la lettre de mission qui lui a été ordonnée lors de sa prise de fonction à la tête de cette structure  par le Conseil D’Administration (CA).

Selon ce dernier, « l’ASRP est une Agence publique sous tutelle du Ministère en charge de l’Energie et des Ressources Hydrauliques qui doit fonctionner selon les normes en matière du travail. C’est dans cette optique que je me suis méthodiquement résolu à faire adopter dans un esprit de consensus avec les représentants du personnel, cet outil de gestion saine et transparente de ressources humaines. Aujourd’hui, c’est l’aboutissement de ce processus qui a duré depuis 2015 et qu’il fallait chercher à avoir un cadre légal  dans lequel, toutes les activités concernant la vie même de cette institution puisse être évoluée en harmonie et l’Accord d’établissement que nous venons de signer cadre bel et bien à la lettre de mission qui nous a été donné dès notre nomination par le Conseil d’Administration » a-t-il-fait savoir.

Celui-ci d’ajouter « Il fallait faire la lecture des textes qui régissent les règles de fonctionnement de cette institution entre autres cet Accord d’Etablissement et c’est un long processus, c’est grâce à la volonté des uns et des autres et nous avons mis en place un comité qui a travaillé d’arrache-pied avec le précieux concours  de la Direction Générale du Travail et cette étape annonce un début d’un autre processus de gestion axée sur les résultats de nos compétences. Je ne peux que me réjouir de ce moment et remercie tout le personnel qui a adhéré au processus qui a été long, complexe mais laborieux vers la fin. Je demande dorénavant au personnel de consolider cet acquis et de se mettre résolument au travail pour l’atteinte des objectifs que le Gouvernement nous a assignés » a-t-il-lancé.

Pour sa part, le Représentant  du Conseil d’Administration M. Edmond MOLOGODO, a expliqué que la signature de cet Accord d’Etablissement est la concrétisation de l’une des réformes phares projeté par le Conseil d’Administration de l’ASRP et que les négociations se sont déroulées dans un esprit de compréhension et de consensus grâce à l’expertise des Consultants, mais aussi à la volonté de la Direction Générale et à la volonté du personnel d’ASRP. Cette volonté a-t-il-précisé, est de privilégier les intérêts de cette institution au service du pays.

Soulignons au passage, qu’à l’issue de la cérémonie, un salarié que nous avons pu interroger a laissé éclater sa joie de voir l’ASRP sortir dorénavant d’un système de gestion des Ressources Humaines à pilotage à vue, créant parfois des frustrations et des incompréhensions. Aussi, il faudrait préciser qu’en dépit des difficultés de l’heure, la Direction Générale de l’ASRP a su résoudre avec brio les revendications des travailleurs et privilégier l’urgence dans l’optique de répondre à temps réel aux besoins du pays.

@Hervé Binah,

LAISSER UN COMMENTAIRE