Centrafrique : Un franco-rwandais nommé Abou-Bakr Mashimango de l’ONG Triangle GH, conseiller du FPRC veut déstabiliser le régime de Bangui

0

Bangui, le 07 juin 19

franco-rwandais nommé Abou-Bakr Mashimango de l’ONG Triangle GH, conseiller du FPRC

Au fur et à mesure, les démons de la crise centrafricaine commencent à être dévoiler. Votre site lepotentielcentrafricain qui vous informe au jour le jour des complots montés de toutes pièces par ceux qui veulent maintenir la RCA dans le gouffre, a obtenu copie de plusieurs documents qui attestent qu’effectivement, le régime de Bangui que dirige le président Touadéra, est combattu à tous les niveaux.

En effet, il vous souviendra que certains pays qui sont contre les initiatives de la paix en RCA, ne sont pas pour l’Accord de paix, signé récemment avec les 14 groupes armés qui se sont engagés pour enterrer les haches de la guerre et de s’aligner derrière la vision politique du Président Touadéra. Le pouvoir de Bangui qui tend ses mains à tous ses compatriotes pour qu’il ait un retour à la stabilité, a compris que les ennemis sont partout voire même ceux qui se disent des humanitaires. Oh ! Quel humanitaire, ces profito-situationnistes ! Ceux qui profitent de la crise centrafricaine pour se faire enrichir ailleurs, chez eux !

Ce dont nous évoquons dans ce présent article, c’est le cas flagrant d’un certain Abou-Bakr Mashimango qui est actuellement le chef de mission de l’ONG Internationale Triangle Génération Humanitaire (TGH).

Ce monsieur qui fait partie des sanguinaires du génocide de Rwanda en 1994, se retrouvant en France peu après pour jouir d’une nationalité française, est bombardé comme chef de mission de TGH en Centrafrique en 2018. Alors que ce sanguinaire-humanitaire, a travaillé pour le compte de la Croix-Rouge française depuis 2013 en ravitaillant les groupes rebelles de la séléka (FPRC de Nourreidine Adam, ndlr) avec tous les matériels qu’il faut pour maintenir la RCA dans le sang.

C’est une preuve palpable de la France et ses complices (les contingents rwandais, mauritaniens…) de la Minusca qui tuent les centrafricaines sur les sites de fortune à Alindao, Bria, Kaga-Bandoro, Paoua, Kouango, Kabo, Mingala, Yalinga, Zangba, Koui, Ngaoundaye et autres…).

Pour vous rafraîchir la mémoire, cet Abou-Bakr Mashimango est un islamisé de religion et ce dernier est envoyé en Centrafrique pour défendre rien que les causes de la France et celles de ses coreligionnaires. Et donc, le soi-disant chef de mission de TGH dispose de deux boutiques au KM5 (tout juste à côté de la pharmacie Sambo et étoile, ndrl) qui sont gérées par certains de ses amis musulmans du pk 5. L’homme en question, fait l’affaire du diamant et de l’Or. Allez-y comprendre ! C’est pour dire que les zones qui sont menacées par le groupe armé FPRC, fait partie des zones où notre Mashimango tire son profit sous la bénédiction de la France macronique.

La question que nous voulons poser dans ce présent est celle de savoir, quelle confiance peut-on en avoir vis-à-vis de ces ONGs humanitaires qui font semblant de secourir et stabiliser la RCA, alors que ce sont mêmes les bourreaux du peuple centrafricain ?

En toute chose, il faut comprendre le président Touadéra est visé depuis longtemps par ses détracteurs qui sont soutenus par les ressortissants français qui travaillent dans les ONGS internationales et autres institutions extérieures qui sont sur place à Bangui.

Vous serrez très surpris de comprendre que le FPRC à travers son aile PRNC qui vient de nommer un certain Noure Grégaza ?   De son vrai nom Mahamat Noure Nizan (est le fils d’un ancien gendarme centrafricain du nom de Nourredine Nizan qui est de l’éthnie Goula de Ndélé, décédé il y’a longtemps. Nourredine Nizan est réputé être un braqueur et criminel qui aurait tué un Marocain en France. Crime pour lequel il a été emprisonné à Montpellier. Il a dû obtenir sa sortie pour le fait de s’être marié à une fille de Jean Yves Le Drian du nom de Sarah, et sera rapatrié en Centrafrique via le Tchad, ndrl), est de connivence depuis toujours avec Mashimango ce franco-rwandais. Ce Noure Gregaza, s’il le faut le rappeler, est le point focal de la rébellion de Djotodia dont le chef d’état-major est Aubin Issa Issaka qui est un  ami proche d’Abdoulaye Hissene Ramadane, Shafardine, et Narkoyo.

Les deux documents obtenus par notre Site démontrent à suffisance que ce Monsieur Mashimango est un est mercenaire qui mérite d’être arrêté et traduit devant les instances internationales pour que ce dernier soit mis hors d’état nuire. Lisez attentivement les documents publiés dans ce présent article lesquels, le même Mashimango avait signé un communiqué  le 17 mai 2018 au nom de l’ONG internationale qu’il dirige. A la grande surprise de tous, cet ingrédient qui est à la solde des mercenaires du FPRC de Nourreidine Adam et de Djotodia avait été nommé comme conseiller spécial au du FPRC. Quelle hypocrisie contre le peuple centrafricain !

En toute sincérité, la justice centrafricaine est en trousse de ce ennemi du peuple centrafricain et les mesures sécuritaires sont déjà prises au niveau du Ministère de la Sécurité publique voire le Ministère du Plan qui va résilier le contrat de partenariat avec l’ONG que dirige cet franco-rwandais de Mashimango qui serait arrêté dans les heures qui suivent.

A suivre…

                                                                                                 @Hervé Binha,

LAISSER UN COMMENTAIRE