Centrafrique : 485 jeunes formés et dotés de kits de démarrage de leurs activités génératrices de revenus

0

Bangui, le 29 mai 19

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec le Ministère du Travail, a mis en œuvre un projet de renforcement des capacités des jeunes à risque du 3e Arrondissement de la ville de Bangui. La cérémonie de remise des certificats d’aptitude aux métiers et de kits de démarrage des activités génératrices de revenus (AGR), à ces 485 jeunes, a eu lieu le 24 mai 2019 à l’Hôtel Plaza en présence du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Protection sociale et de la formation professionnelle M. Hugues Tcheumeni. A cette occasion, il était entouré de deux autres Membres du Gouvernement à savoir le Ministre des Sports M. Lionel DOUNDA et le Ministre de l’Alphabétisation  M. HASSANE BOUBA. C’est dire l’intérêt que le Gouvernement accorde à cette activité. Du côté des Partenaires techniques et financiers, l’on a noté la présence du Docteur Marc DERVEEUW, Représentant du Système des Nations Unies et Chef de File de la Jeunesse.

Après les motions de remerciement au Gouvernement et au PNUD, à travers la mise en œuvre dudit projet, deux allocutions ont précédé la remise des certificats et des kits. Il s’agit d’abord, celle du Directeur Général par intérim de l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et Emploi  (l’ACFPE) M. Pierrot YOELE qui a rappelé le contexte de ce projet et les filières de la formation dispensées aux jeunes par son Institution. Ce dernier a remercié le PNUD qui a appuyé le projet tout en prodiguant des conseils aux formés.

La seconde allocution a été prononcée par le Docteur Marc DERVEEUW, représentant du PNUD qui s’est dit très satisfait des résultats obtenus, car un millier des jeunes se sont engagés de manière volontaire à l’amélioration de leur condition de vie ainsi que celle de leur communauté. Cela s’est illustré avec leur pleine implication dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre et des séances hebdomadaires de cohésion sociale.

Selon lui, 485 jeunes femmes et hommes ont exprimé leur impérieuse nécessité de renforcer leur capacité technique et professionnelle pour leur employabilité et leur insertion professionnelle. Au terme de ce processus d’apprentissage technique et qualifiant, a-t-il indiqué, les bénéficiaires ont été formés dans les filières des BTP, de l’agriculture, de l’élevage, des services, du numérique constituant des créneaux économiquement porteurs dans la situation des pays post-conflits.

Dans son discours de clôture, le Ministre Hugues Tcheumeni a tout d’abord rappelé qu’il lui soit permis de remercier au nom du président Faustin Archange TOUADERA, la MINUSCA et le PNUD d’avoir appuyé la formation qualifiante de ces jeunes du 3ème Arrondissement.

Ce dernier a assuré que la formation du capital humain fait partie des engagements forts du premier ministre Firmin NGREBADA à travers son Discours de Politique Générale, largement adopté par les élus de la Nation, le 29 Avril 2019. En effet, le Premier Ministre s’est engagé, je cite : « à mettre en place un programme des activités génératrices des revenus pour accompagner l’insertion des jeunes en général et la réinsertion des jeunes issus des anciens groupes armés en particulier».

Pour le Gouvernement, a poursuivi le ministre Tcheumeni, le processus de formation-réinsertion des 485 jeunes, ouvre une nouvelle perspective de consolidation de la paix, en ajoutant que partout ailleurs dans le monde, la valorisation de la formation des jeunes sur les métiers porteurs et leur insertion socio-économique s’avèrent des gages d’une paix sociale durable.

  1. M.Moussa, l’un des bénéficiaires, a laissé éclater sa joie de faire partie de cette formation au double objectif d’abord : «  la cohésion sociale qui sous-tends la paix et l’insertion socio-économique », tout émettant le vœu que certaines entreprises de la place puissent les prendre en stage pour parfaire cette formation théorique.

Misons que les bénéficiaires feront bon usage des acquis et des kits fournis pour l’encrage de la cohésion sociale pour  les Activités Génératrices de Revenus AGR dans leur Arrondissement.

@Bienvenu Andalla,

LAISSER UN COMMENTAIRE