Centrafrique : A propos de ces ennemis de la République qui dérangent. Parlons-en un peu

0

Bangui, le 10 mai 19

Continuons-nous à assister constamment aux œuvres déstabilisatrices des ennemis de la paix qui font la pluie et le beau temps comme bon leur semble ? En quoi bénéficient donc les pauvres populations qui sont les damnées de la perpétuelle souffrance imposée par ces assoiffés du pouvoir ? Voilà autant de questions qui méritent une réflexion particulière.

Les centrafricains sont appelés à vivre aisément comme les autres peuples de ce monde. Personne sur cette terre ne souhaite endurer que des peines en peines. En Centrafrique, bien que les populations veulent aspirer à une paix durable, certains malveillants proposent toujours de les maintenir dans la souffrance.

Qui sont ceux qui engouffrent continuellement la RCA dans un cycle d’instabilité ? La réponse est simple. Il suffit de se référer aux événements douloureux qui surviennent dans le pays pour s’en rendre compte que les ennemis de la RCA sont bel et bien les hommes politiques (URCA, de Dologuélé PATRIE de Mboli-goumba, RPR de N’guendet, CRPS de Tiangaye, MDREC de Bendounga, GTSC de Lakosso et Beninga, Mouvement ITA de Yandoka, Kodro ti mo kozoni si de JSB, KNK, Mouvement Chemin de l’Espérance de Meckassoua…) qui se battent inlassablement pour le pouvoir, sans oublier les chefs rebelles qui sont venus de tous les horizons du monde et qui imposent l’insécurité dans le pays.

Se sentant heureux dans ces troubles qui surviennent dans le pays, ces ennemis de la nation tablent sur la déstabilisation du pays, même avec le retour à l’ordre constitutionnel qui positionne démocratiquement Touadéra à la tête du pays. Depuis trois ans, les profito-situationnistes cités ci-haut qui activent les rebelles qui tuent, pillent, violent, volent et incendient nos villages, ne baissent pas les bras. Pour eux, si le pays est stable suite à l’Accord de paix, leur business va prendre fin et qu’ils n’ont pas la chance de vivre. Raison laquelle, ils ne font que déstabiliser le pays pour leur propre intérêt, en menant des campagnes incendiaires pour fustiger ledit Accord.

Plusieurs partis politiques qui se disent de l’opposition n’ont pas la moindre volonté de contribuer au développement du pays, tout comme certains groupes terroristes (FDPC, 3R, Coalition Siriri, MPC…) qui vivent que du sang des centrafricains et qui sèment la terreur ces derniers temps dans certaines parties du pays. Ce sont ces ennemis de la paix qui sont connus pour leurs actes sanguinaires. Ces derniers oublient qu’un Etat c’est un Etat. Un pays ne peut jamais fonctionner dans des désordres. Il y’a des textes fondamentaux, notamment la Constitution voire même les dispositions judiciaires qui sont prévues pour ces rétrogrades politiciens.

Le régime actuel de Bangui qui a promis de combattre jusqu’à la dernière rigueur ces démons de la République, est soutenu par le peuple centrafricain qui veut la stabilité de son pays. La promesse faite par les autorités actuelles va aboutir à une solution définitive d’ici peu de temps. La fin de ces assoiffés du pouvoir qui sont à la solde des mains invisibles, va sonner.

@Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE