Centrafrique : Le reboisement au cœur des stratégies avec les partenaires pour sauver le système écologique et de l’environnement

0

Bangui, le 22 mars 19

Pour sauver le système écologique centrafricain en vue de préserver l’environnement, le Département ministériel qui s’en charge de la question prend à bras le corps le problème. C’est dans cette perspective que des contrats ont été signés avec les sociétés « vertes ».

En effet, le bois de qualité est un produit précieux et populaire sur le marché national et mondial. Cependant, peu de gens prennent en compte le fait que les ressources forestières souffrent des coupes anarchiques d’arbres et presque personne ne veut les réimplanter. C’est la difficulté que fait face la République Centrafricaine tout comme d’autres pays riches en ressources forestières.

Les organisations internationales qui luttent pour la protection de l’environnement s’emploient toujours à travers divers projets, à aider la RCA dans cette lutte qui vise la préservation de ces ressources forestières. Si l’on sait que la coupe anarchique du bois peut causer des dommages irréparables à la flore et à la faune du continent africain, c’est bien de comprendre la complexité de la situation et en parler, mais agir c’est une autre chose.

Dans le cadre de la résolution de ce problème en vue d’en trouver de solutions idoines, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable Thierry Kamach, a rencontré les représentants des entreprises de conseil à Bangui en vue de signer des contrats sur l’accompagnement de la République Centrafricaine visant à aider les structures nationales (processus REDD++) de lutte contre ce fléau dans le secteur forestier, avec bien entendu, les investissements des partenaires concernés.

Pour les experts, cette approche aidera la République Centrafricaine à conserver, non seulement les ressources forestières, mais aussi de protéger les parcs nationaux et les réserves naturelles qui attirent les touristes et autres investisseurs.

C’est une très bonne nouvelle pour un pays comme la RCA qui, après la crise traversée depuis 2013, entende drainer les touristes qui rêvent toujours de visiter les réserves naturelles de la République Centrafricaine dont les revenus sont bénéfiques pour l’Etat.

Selon le coordonnateur Climat/RCA Igor Gildas Tola Kogadou, « La République Centrafricaine envisage d’effectuer plusieurs recherches pour mettre pleinement en œuvre un certain nombre de projets visant à sauver ses ressources forestières. ».

Ce dernier dans ces commentaires de noter que le pays est victime de cette dégradation forestière. Cependant, a-t-il conclu, dans le futur proche ce problème sera résolu avec l’appui des partenaires qui sont mis à contribution dans la lutte.

Bienvenu ANDALLA,

LAISSER UN COMMENTAIRE