CENTRAFRIQUE/FRANCOPHONIE: DÉCLARATION DE CHANCEL SEKODE NDEUGBAYI, MINISTRE DÉLÉGUÉ AUX AFFAIRES ÉTRANGÈRES

0

DECLARATION RADIO TELEVISEE DU MINISTRE DELEGUE AUX AFFAIRES ETRANGERES CHARGE DE LA FRANCOPHONIE ET DU PROTOCOLE D’ETAT A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTRENATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

***************

BANGUI, le 20 Mars 2019

**************

Centrafricaines, Centrafricains, chers compatriotes.

Le 20 mars de chaque année, est célébrée dans le monde la Journée Internationale de la Francophonie. A cet effet, pour cette année 2019, notre pays la République Centrafricaine, à l’instar d’autres pays Francophones de la planète, célébrera demain 20 mars 2019 cet important évènement sous le thème : « En français, s’il vous plait », thème retenu par l’OIF (organisation Internationale de la Francophonie).

Cependant, considérant le contexte socio-politique de l’heure, qui nécessite une mutualisation des efforts en faveur de la paix et de la réconciliation nationale, le département en charge de la francophonie que je dirige à bien voulu faire de la célébration de cette journée internationale une occasion de promouvoir la paix, la réconciliation, le vivre-ensemble et ce, selon l’esprit et la lettre du dialogue de Khartoum du 06 février 2019. Ce qui nous amène à proposer au niveau national le thème suivant : «  en Français et Sango, cultivons la paix et la Réconciliation nationale, s’il vous plait »

Chers compatriotes,

L’objectif recherché à travers ce thème consiste à rendre visible les idéaux de la Francophonie dans le domaine de la paix, la démocratie, les libertés fondamentales et l’éducation à la citoyenneté. En effet, il s’agit ici non seulement de promouvoir la langue Française mais aussi et surtout la langue Sango parlée par les Centrafricains. Comme outil de consolidation de la paix, du développement de la culture démocratique et civique sur toute l’étendue du territoire nationale.

Chers compatriotes, certains me demanderont : Qu’est- ce que la Francophonie? 

En effet, ce qu’on appelle aujourd’hui Francophonie ce n’est pas seulement la langue Française dans tout sa variété étourdissante. La Francophonie c’est aussi ce continent humain, regroupant en son sein 84 Etats, avec des centaines de millions de locuteurs affrontant, vivant et racontant le monde en Français, par une grammaire partagée, une syntaxe bien riche et étoffée et un vocabulaire vivant.

La Francophonie c’est aussi cet important outil de promotion des cultures, à travers le tandem UNESCO-OIF. En effet, la Francophonie comprend la diversité culturelle comme réalité qu’il faut préserver et comme valeur qu’il faut respecter et cultiver car elle porte au dialogue, à la coopération, à la paix. Elle occupe donc une place importante au sein de l’UNESCO à travers de vastes programmes de développement éducatif et culturel.

La Francophonie, c’est aussi un puissant instrument au service d’une diplomatie économique et commerciale. C’est même précisément l’objectif que nous poursuivons en organisant des fora économiques Francophones tant en Centrafrique que dans d’autres pays Francophones au quatre coins du monde entier.

En effet, depuis l’ accession du président Touadera à la magistrature suprême de l’Etat, d’énormes efforts ont été consentis par la Francophonie pour renforcer les capacités de nos jeunes artisans, entrepreneurs et opérateurs économiques à travers des symposiums, des ateliers, des séminaires et ce, en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD).

 La Francophonie, c’est également des évènements politiques à impact direct sur l’engagement de notre pays en faveur du respect de l’ordre constitutionnel, de la culture démocratique et civique de l’éducation à la citoyenneté. En effet la force du mouvement civique, son caractère profondément démocratique et pacifique son attachement à l’Etat de droit n’ont fait que confirmer l’élan de l’ancrage des valeurs de paix, de démocrate et de tolérance dans notre pays.

La Francophonie, c’est sans doute aussi, des moments de convivialité et de fête. C’est en cela qu’avec l’appui de nos partenaires dont la République Française, le gouvernement a jugé utile d’organiser la célébration de cette journée en y associant élèves, étudiants, enseignants artistes, comédiens, musiciens, la presse, etc.

Ces manifestations festives et culturelles se poursuivront donc à la maison des associations Francophonie (MAF), au Lycée des Martyrs où il y aura des jeux concours, des activités culturelles ainsi que dans nos différents arrondissements de      Bangui et en provinces.

Le but de ces activités consisteront à rendre visible la vitalité culturelle de nos jeunesses Francophonies. Le grand public sera aussi sensibilisé sur la Francophonie et son importance dans le monde à travers des séries d’activités à savoir :

  • Des conférences débats
  • Des communications et sensibilisations à la paix, à la cohésion sociale et à la réconciliation nationale.

Chers compatriotes,

Pour terminer mon propos, j’exprimerai un dernier vœu ou souhait : que cette journée du 20 mars soit l’occasion pour tous ceux et toutes celles qui l’honoreront de leur présence, de découvrir la Francophonie, comme un instrument au profit de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de la réconciliation nationale véritable en terre Centrafricaine.

Vive longtemps cette Francophonie des peuples à laquelle nous sommes tous attachés.

Vive la Centrafrique.

Bonne célébration à vous tous.

Je vous remercie.

Chancel Sekode Ndeugbayi

LAISSER UN COMMENTAIRE