Centrafrique : le grave incident commis par l’ancien ministre Jacob Bionli Mopkem

0

Bangui, le 10 mars 19

Après la mise en place du gouvernement, l’heure est à la passation de service entre les ministres sortants et entrants.

C’est ainsi que le Département du Tourisme voulait faire la même chose. Le vendredi 08 mars 2019, la passation de service entre l’ancien ministre Jacob Bionli Mopkem et son remplaçant Dieudonné Ndomaté.

L’évènement a été prévu pour 12 heures. Quelques minutes après, la presse conviée pour la circonstance a été informée du décalage et la décision finale confirme 12h 30 mn.

Les heures passent, le personnel mobilisé a attendu en vain le déroulement de l’évènement. A la grande surprise de tous, le nouveau ministre Dieudonné Ndomaté a fait son apparition. L’Inspecteur général d’Etat André Moussa lui a emboîté le pas en arrivant aussitôt.

Sauf que l’ancien ministre Jacob Bionli Mopkem n’était pas en place. Ce dernier ne voulait pas franchement passer la main à son remplaçant. Il est attendu presqu’une demi-heure avant que celui-ci pointe son nez au Ministère.

Sa présence a valu une pression téléphonique faite par l’inspecteur général d’Etat André Moussa pour que l’ancien Jacob Bionli Mopkem arrive pour rendre compte de sa gestion à son remplaçant. Quel incident commis par cet ancien ministre qui n’a aucune volonté de céder sa place à son remplaçant avec qui, il partage le même clan politique ?

En ce qui concerne les affaires gérées par celui-ci n’en parlant pas. La voiture de commandement, les documents et autres dossiers sont très mal restitués. L’inspecteur général d’Etat a mal gobé les choses et l’ancien ministre Jacob Bionli doit être inquiété par la justice pour l’incident commis le jour de la passation de service.

@Herman THEMONA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE