Centrafrique : Touadéra à l’œuvre, les scélérats sabotent

0

Le président Faustin-Archange Touadéra qui s’est engagé solennellement à se « battre pour son peuple ». Voilà que l’homme du 30 mars 2016 est sur tous les fronts, en ce qui est de l’offensive diplomatique engagée à l’échelle régionale, continentale et internationale en quête des appuis multiformes pour l’accompagner dans sa gouvernance.

Le président Touadéra qui a réussi en trois ans sa vision politique et son programme de société, ne lâche pas les relations diplomatiques, que ça soit bilatérales et multilatérales. D’autant plus les chantiers sont énormes, le numéro un centrafricain multiplient les contacts pour drainer les investisseurs, convaincre les bailleurs de fonds et de rassurer son peuple centrafricain sur ce dont il est capable.

A travers les déplacements et rencontres internationales lesquels, il a été de la partie, le président Touadéra a eu à décrocher plusieurs promesses de financement avec les conventions signées.

Récemment avec la signature de l’accord de paix signé avec les groupes armés, le président Touadéra comme promis, s’est mis en chemin. Ce chemin est bel et bien la quête de moyens pour la mise en œuvre de l’accord de paix. Puisque, celui-ci sollicite des moyens conséquents et que cela ne peut qu’être effectif si les partenaires au développement mettent les mains en poche.

Envolé à Bruxelles en Belgique, capitale de l’Union Européenne, le président Touadéra a rencontré plusieurs personnalités qui ont promis de ne pas le lâcher, de ne pas abandonner son pays dans le processus de sa stabilité. Car, stabilité ne qu’être effective si l’accord de paix soit mis en application à tous les niveaux.

C’est ainsi qu’un pactole de fonds est décroché à Bruxelles avec la signature d’une convention de plus de 3 milliards de FCFA.

Mais, d’où est-ce que les ennemis de la Nation s’agitent en ce moment, en mettant en péril les efforts qui se font par celui-ci ? Comment comprendre qu’au moment où le président se retrouve au pied du mur, les scélérats se contentent de saboter, de détruire voire contester méchamment ce qu’il fait pour son pays ?

Les agissements des groupes armés en ce moment ne sont aucunement dans l’intérêt du peuple centrafricain, mais de leurs propres intérêts égoïstes pour ne pas dire politiques.

Il faut savoir reconnaître les bonnes choses qui se font et tenir compte de ce que d’autres réalisent pour le bien de tous. Touadéra est à l’œuvre, laissons-lui cette chance, disant accompagnons ce dernier pour qu’on arrive au bon port qui est le souhait de nous.

@Bienvenu ANDALLA,

LAISSER UN COMMENTAIRE