Centrafrique/Session parlementaire : le renouvellement du bureau s’annonce rude avec des sanctions prévues

0

Bangui, le 01 mars 19

Comme prévue par le Statut et le règlement intérieur, la Session parlementaire consacrée au renouvellement du bureau de l’Assemblée Nationale tienne le mois de mars de chaque année.

Cette année, cette session va se tenir dans un contexte exceptionnel avec la présence du président Laurent Ngon Baba qui, après avoir bénéficié de la confiance de ses collègues pour être élu au perchoir, mais en fin de compte, celui-ci préparerait un autre complot pour pouvoir écarter les députés du groupe parlementaire Cœurs Unis dans l’actuel.

Suite au tsunami qui a emporté l’équipe de Meckassoua l’année passée lors de la session parlementaire, le « combat » se prépare farouchement, avec en toile de fond, la mise en demeure de certains membres de l’actuel bureau qui ont affiché clairement leur limite. Ceux-là, n’ont aucune chance de rester dans le bureau aux dires de leurs collègues.

Selon les enquêtes de lepotentielcentrafricain.com, les tractations se font actuellement dans tous les sens. Les groupes parlementaires se préparent activement en vue de rafler les maximums des postes à pourvoir.

Les nouveaux préparés à la vice-présidence

D’après les sources de notre Rédaction, le président actuel de l’Assemblée Nationale Laurent Ngon Baba préparerait une mission spéciale auprès de tous les députés afin de dégager du bureau, les députés du groupe parlementaire Cœurs Unis et leurs alliés. Autrement dit, Laurent Ngon Baba épouse l’appétit de faire rentrer dans le bureau ses siens.

Au fait, certains députés proches de Laurent Ngon Baba que nous taisons leurs noms, sont prêts pour occuper les postes en lieu et place de l’honorable Mapenzi,  Djémé et ceux qui occupent d’autres postes dans le bureau.

Dans ce même élan, l’honorable Laurent Ngon Baba contacterait les députés des autres groupes parlementaires opposés au MCU, de s’aligner à son projet de renverser la tendance, en changeant les têtes dans le prochain bureau de l’Assemblée Nationale.

Les présumés sanctionnés dans l’actuel bureau…

En ce qui concerne les députés qui seront sanctionnés par leurs pairs d’ici la prochaine session parlementaire, leurs dossiers sont déjà ficelés et ils seront dégagés sans commentaire. Pour être clair, lepotentielcentrafricain.com a retenu dans ses enquêtes que la plupart des députés qui occupent des postes stratégiques au sein du bureau de l’Assemblée Nationale seront virés de leurs postes.

La bataille sera rude à la prochaine session parlementaire et les choses sont claires pour ceux qui font du tort à leurs compatriotes, disant collègues. Il serait judicieux pour ceux-là qui vont quitter le bureau de l’Assemblée Nationale, de ne pas oser à présenter leurs candidatures le moment venu. Pour sortir la tête haute, ils doivent simplement désister et de laisser la place à leurs remplaçants qui vont intégrer le futur bureau.

Le combat final…

Le combat final est que, tout est arrangé en ce moment pour que l’ossature du bureau de l’Assemblée Nationale change. L’Assemblée Nationale est en mouvement en ce moment et son président serait dans une logique qui est celle de remplacer ses vices à certains de ses proches. Ses vice-présidents qui, la majorité sont proches de MCU et autres partis alliés, se prépareraient également de leur part pour se maintenir à leurs postes. Attendons donc la suite !

Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE