Centrafrique : la première urgence pour le nouveau PM Ngrébada

0

Bangui, le 27 févr. 19

La nomination du nouveau premier ministre Firmin Ngrébada a été saluée par l’ensemble de la population centrafricaine voire la communauté qui a félicité le président Touadéra pour sa bonne volonté de mettre en application dans l’immédiat, l’accord de paix et de la réconciliation signé avec les groupes armés.

Mais, l’absurdité dans ce feuilleton, c’est l’inquiétude des observateurs de la vie politique qui interpellent déjà le nouveau premier ministre qui n’a pas pris service, à passer sans doute à l’action une fois mettre les pieds dans son futur Cabinet.

Passer vite à l’action, c’est engager les points importants de l’accord de paix signé, en commençant d’abord par le ménage de ses futurs proches collaborateurs de la Primature et autres agents qui sont nommés à certains postes de responsabilité et qui sont à l’origine de certains blocages enregistrés sous le règne de Simplice-Mathieu Sarandji et qui ont fait tort au régime du président Touadéra. Heureusement que les centrafricains ont compris les enjeux et demandent à ce que la maladie soit soignée là où elle se présente.

C’est une urgence pour le locataire de la Primature qui doit faire grès attention et qui ne peut tomber aucunement dans le piège de ceux qui vont mettre les bâtons dans ses roues pour qu’une fois à la fin de sa mission, des anathèmes soient jetés sur lui, en le traitant le moment venu, d’incompétent et le pire que Sarandji.

Donc, c’est pour clarifier que la « maison primature », est un lieu qui cache beaucoup de tares si le PM N’grébada ne chercher pas à couper les choses. En clair, l’administration centrafricaine toute entière fait face à certains dysfonctionnements et autres blocages dont se seraient quelques personnalités nommées à la Primature qui sont à l’origine.

Des postes de conseiller, Dircab, chargés de missions, directeurs…il y’a une nette urgence pour notre PM de faire un ménage sans attendre. D’ailleurs, au moment où lepotentielcentrafricain.com met cet article sous presse, plusieurs de ses personnalités qui sont encore à la Primature, raflent tout ce qui est comme bien de l’Etat, en faisant le maximum de dégâts d’adieu.

Les centrafricains s’inquiètent déjà de ce comportement qui viserait à mettre en difficulté l’administration de Ngrébada qu’il mettra en place. On parle souvent de la continuité de l’Etat, mais avec quels moyens ceux qui seront appelés à travailler à la Primature avec Ngrébada pourraient en disposer pour accomplir leurs missions.

Ce qui est sûr, l’arbre est pourri. Simplement parlant que la Primature est constituée des gens qui n’ont pas leur place là-bas.  Puisqu’eux-mêmes, ils ont avoué clairement qu’ils se sont bien servis déjà et que leur limogeage de leurs postes ne les fera ni chaud, ni froid. A écouter ce coup de gueule, le PM Ngrébada ne va pas traîner dans le ménage qu’il tardera à faire dans les jours à venir.

Attendons donc de voir…

Herman THEMONA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE