Centrafrique : les militaires-retraités optent pour le blocage du port pétrolier pour se rebeller

    0

    Bangui, le 13 février 19

    La deuxième journée de protestation des militaires-retraites qui réclament soit disant, des mesures d’accompagnement suite à leur admission à la retraite.

    Dans la journée du mardi 12 février 2019, certaines avenues de la capitale telles que : David Dacko, B. Boganda, Conjugo et Martyrs. Très tôt dans la matinée de cette journée, les fonctionnaires et agents de l’Etat voire les « les débrouillards » qui quittent leurs lits pour vaquer à leurs activités respectives.

    Même si des langues avancent certaines contradictions dans les ébullitions qui continuent son bonhomme de chemin en ce moment, d’autres sources indiquent clairement qu’il y’a des en-dessous de ces agissements dont tout le monde sait très bien qu’il y’a bel et bien des bras cassés qui veulent en profiter de l’occasion pour tirer le drap de leur côté.

    Selon les certaines nouvelles sûres, les militaires-retraités dont l’un de leurs porte-parole s’est confié au lepotentielcentrafricain.com, sont déterminés à poursuivre leur manifestation jusqu’au moment où ils obtiendront gain de cause.

    Ils ont mis au fait, des stratégies, en place, qu’il s’agisse de boucler le secteur du port pétrolier dans le 6e arrondissement, en attendant le bouclage de la société HUSACA et la brasserie MOCAF qui sont déjà ciblés par les « grévistes » en vue de…

    Le président Touadéra qui a été informé par le premier ministre Simplice Mathieu Sarandji de ses manifestations au moment où il prenait part au 32e sommet de l’Union l’Africaine à Addis-Abeba en Ethiopie, se dit serein et entend régler cette affaire dans les tous prochains du moment où les délégués de ces militaires-retraités ne sont pas prêts de leur part à regagner la table de négociation.

    Hervé BINAH,

    LAISSER UN COMMENTAIRE