Centrafrique : La Douane centrafricaine entend doubler d’effort pour une meilleure performance en 2019

0

Bangui, le 28 janv. 19

les douaniers en revue

La Journée Internationale de la Douane a été célébrée en Centrafrique, le samedi, 26 janvier 2019, à la direction générale des douanes où le ministre des Finances Henri-Marie Dondra, a rehaussé de sa présence aux côtés du Dg Frédéric-Théodore INAMO ainsi que l’ensemble du staff de la douane. Pour rappel, le thème de la journée est intitulé : ‹‹ Le mouvement transfrontalier, Fluide et rapide des marchandises, des personnes et des moyens de transport ››.

Dg de la Douane Frédéric-Théodore INAMO

A l’entame de ses propos lors de la cérémonie, le Directeur général de la douane centrafricaine Frédéric-Théodore a d’abord présenté ses vœux de nouvel an à ses collègues et à tous les personnes qui ont signalé leur présence à ce grand rendez vous des chasseurs du trésor centrafricain.

À l’instar des autres années, où un thème a toujours marqué chaque édition, le slogan de cette année est ‹‹ Des frontières SMART pour des échanges commerciaux et mouvement sans entrave des personnes et marchandises››.  » À travers ce thème, les administrations douanières membres de l’organisation mondiale des douanes sont appelées à examiner la manière dont elles peuvent rendre fluide les échanges commerciaux et faciliter la circulation des personnes afin de favoriser leur participation au commerce transfrontalier, a affirmé le Dg INAMO, Directeur général des douanes centrafricaines« .

Ajoute-t-il, s’agissant du thème de cette année, ‹‹ Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises ››, qu’il faudra retenir que  » SMART », signifie  «  intelligent », est un moyen permettant de décrire les objectifs que l’on veut exprimer de façon plus claire, plus simple, à comprendre et pour lesquels les résultats sont réalisables, a-t-il expliqué.

Selon le Directeur général de la douane, « seule une synergie des actions des différents services aux frontières permettront d’atteindre les objectifs du contrôle des marchandises et des personnes, a engagé certains projets de réforme visant à atteindre les objectifs du cadre des normes SAFE pour la sécurité de la chaîne logistique internationale adopté en juin 2005 », dit-il.

À ce titre, il a donné des réformes engagées pour faciliter les échanges sont entre autres: la coopération et la coordination effective entre les services douaniers aux frontières. La construction des postes juxtaposés au niveau de certains corridors.

Le développement de l’outil informatique, à travers une meilleure application des fonctionnalités qu’offre le logiciel SYDONIA, afin de tirer profit du système de communication en réseau. La mise en œuvre de plan d’action opérationnel de la Direction générale des douanes sur la gestion des risques, qui propose une série d’actions visant à parvenir progressivement à une gestion de risques en matière douanière plus cohérente, efficace et rentable, pour un contrôle ciblé des marchandises.

Le suivi programme d’appui au commerce à l’intégration régionale, regroupant les pays de la CEMAC, une référence pour l’interconnexion des systèmes informatiques douanières des procédures, la réduction des obstacles, des lourdeurs et des tracasseries administratives.

Le directeur de la douane ajoute par la suite que   » pour l’année 2018, les objectifs n’ont pas été atteints quelque part, du fait de l’impact négatif sur notre économie de facteurs endogènes et exogènes. Pour cette année, il est entendu de la Direction générale des douanes, la réalisation d’une performance bien appréciée par tous et pour le relèvement économique du pays.Par précaution, qu’il leur faut dès lors, accélérer la mise en œuvre d’un programme des opérateurs économiques agréés à travers le développement du partenariat entre les services douaniers et les opérateurs économiques fiables, poursuivre et faciliter l’informatisation et la gestion du contentieux douanier, leur approprier l’analyse de risque, intensifier les contrôles de posteriori et mettre en place de lutte contre la fraude douanière« .

« Le ministre des finances Henri-Marie Dondra a également encouragé les agents de la douane dans leur travail et leur a rassuré que le problème du statut particulier des douaniers, la construction de l’hôtel de la douane et la dotation en instruments de fanfare aux douaniers sera chose effective cette année« .

La cérémonie a été marquée également par le port de galons de quelques agents de la douane, la réception des certificats de mérite et la prestation de serment de quelques douaniers.

Il convient de rappeler qu’en marge de cette manifestation, un match de football avait été joué par les douaniers contre une équipe des jeunes au stade 20.000 places.

Bienvenu ANDALLA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE