Centrafrique : La fondation « Cri de Cœur d’une Mère » honore les enfants centrafricains

0

Bangui, le 29 déc. 18

La Première Dame Brigitte TOUADERA, et les Officiels

Plus de 350 enfants en détresse  de 8 arrondissement de Bangui, auquel 80 enfants de l’orphelinat de L’ONG dirigé par Mme Nicole YAKETE, et également 80 enfants du personnel de la fondation « Cri de Cœur d’une Mère » ont été honorés ce vendredi,29 décembre 18,par la première dame de Centrafrique, Madame Brigitte TOUADERA, assistée pour la circonstance de l’épouse du président de l’Assemblée Nationale, madame NGON BABA et de trois membres du gouvernement à savoir madame Gisèle PANA, ministre des Affaires sociales et de la protection de l’Enfant, Ginette AMARA de la recherche scientifique et Eugenie NGBONDO, ministre Chargé des relations avec les institutions et tout le personnel de la Fondation.

A l’occasion, la première dame a insisté sur la tolérance, la culture de la paix et la cohésion sociale. Elle a renchéri qu’en tant que mère de la nation, elle voudrait par ce geste redonner espoir à ces enfants et leur donner l’impression vitale qu’ils ont toujours une mère à leur côté,  même s’ils ont perdu leur être cher.

Une Mère toujours proche des ses enfants

Sur la même lancée, elle a témoigné sa reconnaissance envers le personnel et collaborateurs de la fondation dont les enfants ont été invités aussi à cette cérémonie.

Au-delà, il faut voir ce geste de la première dame comme un geste fort de reconnaissance et de compassion pour les enfants centrafricains et un élan de solidarité envers son personnel.

Tout a commencé par une prière dite par un enfant, comme pour impliquer pleinement les enfants dans l’événement du jour, ensuite un groupe de danse religieux agrémenté par l’artiste Anita Kossingou a émerveillé l’assistance. Ce fut ensuite la remise symbolique des jouets aux enfants en honneur.

Remise des jouets par la Première Dame

De fond en comble, les enfants étaient joyeux de recevoir des mains de la première dame cette marque d’honneur. Voilà comme une mère éprise de paix s’emploie de redonner le sourire à certains enfants qui semblaient l’avoir perdu et qui se demandaient comment ils devraient fêter la Noel.

Les enfants à l’honneur

Ne dit-on pas que l’amour d’une mère pour ses enfants ne tarit jamais ? Madame Brigitte TOUADERA vient une fois de plus de nous léguer une illustration à chaud dans le contexte centrafricain au moment où justement, les enfants ont plus que besoin de paix.

Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE