Centrafrique : Le Chef milicien du PK5 Nimery Matar Alias « FORCE » demande sa réédition

1

Bangui, le 15 décembre 18

Le chef milicien Nimery Matar alias « Force » a vertement demandé aux autorités du pays qu’il est prêt à rendre officiellement ces arsenaux de guerre qu’il détient en devers lui. Et se dit prêt de se rendre à la justice du pays.

Des informations dignes de foi et issues d’une importante autorité nationale fait mention que le chef milicien et criminel du secteur de PK5 annonce sa défection. Selon une correspondance adressée aux autorités la semaine dernière.

Vu son état de santé très dégradant, c’est dans cette optique que ce marchant de la mort du KM5 avait exigé sa réédition.

La reprint du chef milicien va s’accompagner avec le désarmement volontaire de tous ses éléments a en croire les dires du chef milicien.
Il est a noté que la motivation de la réédition du chef milicien FORCE est due à son état de santé, pour enfin bénéficier des soins appropriés.

Il aurait fallu, qu’il puisse avoir la couverture des autorités nationales.
Selon une source judiciaire du pays contacté par notre rédaction, la réédition du chef milicien ne pourrait être assimilée a une soustraction a la justice car le Chef de l’Etat est claire « impunité zéro ».

Il est également a rappelé que de nombreuses plaintes ont été déjà introduites contre FORCE auprès des juridictions nationales et la Cour Pénale Spéciale (CPS).
Ce n’est un secret pour personne de savoir que « FORCE » est cet chef milicien qui a été à l’origine de plusieurs attaques meurtries contre les civils à Bangui parmi lesquelles l’on peut citer l’attaque terroriste conduite par « FORCE »le 1er mai 2018 contre la paroisse Notre Dame de Fatima et qui avait fait une cinquantaine de morts dont l’ abbé Albert Toungoumale Baba et plus d’une centaine de blessés.

Jacques KOSSINGOU,

1 COMMENTAIRE

  1. Avez-vous besoin d’offrir encore autant de publicité à cette mer..? Laissons-le finir en putréfaction dans les latrines comme tous les déchets humains, et arrêtez, surtout vous , de parler de cette chose, qui est surtout malade dans sa petite cervelle. Et vous verrez que nous retrouverons la paix au km5, parce que à cause de vos tribunes, et de l’importance qui est accordée à ce petit « ganako » pitoyable qui a traversé la frontière en courant derrière le bétail en transhumance, il s’imagine, comme tous ces islamistes, qu’il est en mission commandée. De toutes les manières, son sort est scellé.

Répondre à BELLET Annuler la réponse