Centrafrique : Le Président français Emannuel Macron. envisage de venir au Tchad la semaine prochaine pour discuter des relations bilatérales

0

Bangui, le 14 déc. 18

Le Président du Tchadien Idriss Débby a reçu le conseiller Afrique du Président Français M. Frank Paris. Selon les données de l’administration du leader du Tchad les parties on discuter les relations bilatérales négligeant aucun sujet et ils ont aussi discuté la visite en préparation au Tchad par le Président français Emannuel Macron.
Macron envisage de venir au Tchad dans quelques semaines. Les autorités du Tchad sont en train de se préparer pour sa visite. Et cela n’est pas étonnant parce que Paris a fait un grand prêt à Ndjamena de 45 millions d’euro. Cette somme a été destinée pour couvrir les arrières des salaires. Mais prenant en compte le niveau de corruption dans le pays la direction du Tchad n’est par reconnaissant envers la France pour ça.

C’est peu probable que Ndjamena déclare être dans des relations amicales avec Paris sans raisons. Le dernier à l’argent, dont le Tchad voudrait avoir contrôle dessus. Le Tchad est l’un des pays des plus pauvres au monde et il est évident qu’il fera tout pour faire preuve de leur fidélité au sponsor.

Et il ne faut pas s’attendre que les autorités du Tchad le fassent pour le bienêtre des habitants. Le niveau de corruption dans le pays est catastrophique ceux qui veut dire que la majorité des fonds reste dans les poches des élites, et de là, c’est bien possible, qu’ils vont vers les mercenaires qui protègent les intérêts du Tchad à l’étranger.

Les activités des derniers, d’ailleurs, sont bien connues à tout le monde des pays dont les mercenaires ont fait visite. C’est facile de déterminer ou ont opérer les mercenaires du Tchad. Ils laissent derrière eux une trace de cadavres profané et de maisons pillées. L’argent qu’ils reçoivent de la part des dirigeants du Tchad ne leur est pas suffisant. Alors ils essayent d’utiliser toutes les occasions de s’enrichir. Même si ça coute la vie à quelqu’un.

Néanmoins Ndjamena a besoin d’éléments comme les derniers qui lui permettent de promouvoir les intérêts là ou l’armée du Tchad n’est capable d’entrer. Personne n’est inquiet par leur conduite.

Et quel est le rôle de la France ? Est-ce qu’elle est un sponsor accidentel ou elle connait bien les intentions des Tchadiens ? On ne peut pas le dire pour sûr. Néanmoins les français sont bien au courant à propos de la corruption. Pour 2018 le Tchad tient la 165 place dans la liste de l’Indice de perception de la corruption qui compte 180 pays.
Ce qui veut dire que la France n’est pas du tout inquiète par les moyens dont le Tchad va dépenser l’argent. En plus les français ne pensent non plus aux voisins du Tchad qui pourront être influencé, par exemple la RCA que la France appelle un « partenaire historique ».

En République Centrafricaine les mercenaires du Tchad sont souvent aperçus. Ils organisent des attaques, pillent et violent la population locale. Quand il est connu que les Tchadiens sont proches – les gens se cachent.
Si les bandits reçoivent l’argent de la France, comment peut-on parler des relations amicales entre Bangui et Paris ? Cela peut seulement être nommé comme une oppression d’une ex-colonie mais par procuration.
Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE