Centrafrique : Pertinent discours d’espoir du Ministre MBOLI FATRAN à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement du Projet Droits de Propriété et Artisanat Minier (DPAM)

0

Bangui, le 04 décembre 18

C’est le 28 novembre dernier 2018 qu’a lieu à Bangui, la cérémonie de officielle de lancement du Projet de Propriété et Artisanat Minier (DPAM) en présence de deux membres du Gouvernement à savoir, les Ministres Mboli-Fatran en charge des Mines et de la Géologie et Virginie Mbaïkoua de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation Nationale ainsi que du Chargé d’Affaires par intérim de l’Ambassade des Etats unis en Centrafrique dont le pays est le partenaire clé dudit projet.

Dans son discours de circonstance, le Ministre Mboli-Fatran s’est d’abord réjouit de la marque d’amitié entre le Gouvernement centrafricain et les Etats unis à travers le financement par ce partenaire du Projet « Droit de Propriété et Artisanat Minier » dont le montant s’élève à 9. 800.000 dollars américains soit environ 6 milliards de Francs CFA.

Selon le Ministre centrafricain en charge des Mines et de la Géologie, ce projet vise le renforcement du processus de la cohabitation pacifique entre tous les centrafricains de différentes couches sociales dans les zones minières conformes au processus de Kimberley et les acteurs miniers nationaux et internationaux.

« Ce projet devra également améliorer la gouvernance minière et renforcer l’accès au foncier tout en mettant un accent particulier sur la dimension genre » a indiqué le Ministre Mboli-Fatran qui a saisi l’occasion pour présenter au nom du peuple centrafricain, sa gratitude au Gouvernement pour tous les appuis qu’il ne cesse de fournir dans le cadre de la coopération bilatérale depuis plus de 60 ans.

Poursuivant ses propos, le membre du Gouvernement a précisé que : « C’est depuis 2007 que la RCA et les Etats-unis entretiennent des relations de coopération bilatérale en matière de bonne gouvernance et de gestion durable du secteur minier artisanal à travers le Projet Droits de Propriété et Développement du Diamant Artisanal1 (DPDDA1) ».

Selon le Ministre Mboli-Fatran en 2015, la seconde phase du projet DPDD2 est venue compléter et renforcer la phase1 et a permis de réaliser un nombre important d’activités notamment : la numérisation des données historiques de la commercialisation du diamant pour la période de 2006 à 2015 ; le géoréferencement des chantiers des artisans miniers dans les zones conformes ; la mise en place des petites unités d’émissions des cartes d’artisans et d’ouvriers miniers dans les Directions Régionales et les Services préfectoraux des Mines ; l’amélioration de la gestion des bases de données de production et de commercialisation des zones conformes ; la reconstitution et la mise à jour de la base de données des artisans miniers (zone DPDDA) ; la mise à jour du cadastre  minier des zones conformes en vue de clarifier leurs impacts sur la dynamique de l’exploitation artisanale actuelle ; et les autres activités liées au Centre de Gestion des Informations Géo Scientifiques et des Statistiques Minières ou au cadastre minier à la demande de la Direction Générale des Mines ; le travail collaboratif avec le Comité National de Suivi du processus de Kimberley pour la reprise des exportations des diamants bruts en République Centrafricaine qui a permis de rendre 5 sous-préfectures diamantifères conformes et d’en proposer 9 autres.

Le membre du Gouvernement n’a pas manqué de relever un certain nombre de défis qui restent à relever entre autres, le rétablissement de la conformité du Processus de Kimberly dans toutes les zones de productions de diamants bruts du pays ; le renforcement de la coopération sous-régionale pour lutter contre les fraudes et les contrebandes des diamants et d’or ; la modernisation du cadastre minier ; l’amélioration des conditions de vie des communautés minières par le développement d’une économie minière ; le respect des normes environnementales ; le renforcement des dialogues entre toutes les communautés minières afin de consolider l’unité nationale et la cohabitation pacifique

Avant de clore son discours le Ministre Mboli-Fatran a déclaré que le Gouvernement centrafricain fonde l’espoir que la mise en œuvre du Projet « Droits de Propriété et Artisanat Minier (DPAM) » profitera réellement au peuple centrafricain et que le Plan de Travail Annuel sera respecté dans l’intérêt du secteur minier centrafricain.

Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE