Centrafrique : Plusieurs centaines d’hommes armés en mouvements dans les localités des Brés et Bakala, Bandoro et Bria à destination de Bambari

1

Bangui, le 25 novembre 18

Environ un millier d’hommes lourdement armés et assimilés aux ex-séléka sont vus ces jours-ci en mouvement dans les localités des Brés, Bandoro,Bria et Bakala à destination de Bambari avec comme principal objectif de créer des troubles à l’intérieur du pays pour faire porter la responsabilité au Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA.

Le plan A du schéma de ces comploteurs contre la nation centrafricaine consiste d’abord à entretenir une situation de chaos à l’intérieur du pays pour qu’enfin descendre sur Bangui et déstabiliser par un coup de force le pouvoir de TOUADERA. D’ailleurs, l’on apprend qu’outre les localités des Brés et de Bakala, d’autres fronts sont d’ores et déjà pré-positionnés dans d’autres localités de l’intérieur du pays et attendent juste le top pour rentrer en action.

Le plan B des mêmes déstabilisateurs de la RCA c’est d’aller en position de force au dialogue pour contraindre les autorités nationales à céder à leurs exigences qui leur permettront de fragiliser au maximum le régime de TOUADERA.

Et pour atteindre leurs cibles que sont, la Présidence, l’Assemblée Nationale et la Primature ces comploteurs ont prévu de s’attaquer d’abord à la base du contingent rwandais qui se trouve dans le 7ème arrondissement bien le déclenchement de l’opération contre ces institutions nationales qui sera menée à partir de Bangui par les anti balaka, les ex-séléka et certains anciens éléments des Faca admis à faire valoir leurs droits de retraite.

Aussi, l’on apprend que le Ministre français Jean Yves Le Drian qui est pleinement impliqué dans les préparatifs de ce coup de force, a donné des instructions fermes à l’Ambassadeur de France à Bangui de tout faire pour stocker les 1400 armes françaises promises au camp Kassaï à Bangui pour éviter que cela aille à Berengo où est basé les russes ce qui facilitera la tâche au bataillon Amphibie qui est également associé à ce coup d’opérer avec les anti balaka et les ex-séléka à l’aide de ces armes françaises.

La stratégie opérationnelle consiste également à créer des subversions à l’intérieur du pays afin d’éloigner les FACA qui sont bien formées par les russes de la capitale afin de trouver une porte d’entrée sans résistance majeure. Aussi, il est question de commencer par faire soulever les retraités et les diplômés sans emploi contre le Gouvernement.

Il revient donc aux autorités nationales de prendre des mesures urgentes qui s’imposent dans les 3èmes, 6éme, et 7ème Arrondissements de Bangui ainsi qu’à l’aéroport Bangui Mpoko  afin de barrer la route à ces manœuvres dilatoires des ennemis de la République.

A suivre!!!

Herman THEMONA,

1 COMMENTAIRE

Répondre à Aidave Annuler la réponse