Centrafrique : L’ex-député et chef milicien anti-balaka Yékatom alias « Rombot » vient d’être transféré à la CPI

0

Bangui, le 17 novembre 18

L’ex député de la circonscription de Mbaïki2 du nom Alfred Yékatom plus connu sous sobriquet de Rombot est transféré cet après-midi de samedi 17 novembre 2018 au siège de la Cour Pénale Internationale (CPI) où il sera appelé à répondre à plusieurs infractions pénales dont il est auteur.

En effet, c’est le 27 octobre novembre dernier que le tristement célèbre Rombot a été arrêté par les forces de sécurité intérieure pour cause de flagrant délit à l’Assemblée Nationale car ce grand criminel qui avait porté la casquette de député de la nation dans le seul but de soustraire de la justice à cause de nombreuses infractions dont il avait commise pendant son temps de règne pendant la période de crise, avait tiré deux coups de fusil dans l’hémicycle pendant que les députés étaient en pleine séance de travail.

Le transfert de ce grand criminel à la CPI rentre dans le cadre du Traité de Rome dont la RCA est l’un des Etats signataires.

Selon un haut magistrat centrafricain en charge du dossier que notre Rédaction a pu joindre, M.Alfred Yékatom alias « Rombot » aura à répondre devant la juridiction internationale de la Haye de plusieurs infractions pénales entre autres, « les crimes de guerre, crimes contre l’humanité, les vols à mains armés, les viols et pillages ».

Il est a noté que le tristement chef milicien Alfred Yékatom qui s’était arrogé pendant la crise les fonctions de Gouverneur de la région de la Lobaye située au Sud-ouest du pays ainsi qu’une partie de la Préfecture de l’Ombella Mpoko et le 6ème Arrondissement de Bangui, avait fait enterrer vivant deux hommes pour une simple raison de jalousie.

Le transfert de Rombot à la Cour Pénale Internationale est un signal fort qui est lancé à l’endroit de tous les grands criminels qui continuent de verser le sang des innocents centrafricains notamment les chefs de guerre comme Nourredine Adam, Abdoulaye Hissen, Ali Darrassa, Sidiki, Alkatime ainsi que leurs financiers tels que Abdou Karim Meckassoua.

L’on s’interroge déjà sur les prochains clients de la CPI car le top de la fin de l’impunité est donné à en croire les dires du haut Responsable de la Justice centrafricaine qui a d’ores et déjà promis certaines têtes des criminels qui ne tarderont pas à tomber dans les tout prochains jours.

Herman THEMONA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE