Centrafrique : Un impératif s’impose d’urgence au nouveau PAN Laurent GON BABA au cas contraire…

0

Bangui, le 07 novembre 18

L’honorable Laurent Gon BABA élu nouvellement au poste du président de l’Assemblée Nationale a un impératif pour sauver son image qui commence à être terni pour cause de prompte décision devant mettre un terme à l’ancienne équipe du cabinet Meckassoua qui, selon les informations concordantes est en train d’œuvrer dans l’ombre par des pratiques occultes pour mettre en difficulté le régime du Président TOUADERA.

C’est d’ailleurs une lapalissade que l’équipe amenée par le pestiféré Abdou Karim Meckassoua ne cesse de prévaloir de leur volonté de boycotter les actions du nouveau Président de l’Assemblée nationale. Celle-ci qui ne jure qu’au nom du controversé Meckassoua attend de jouer son tour pour mettre à mal la gestion du PAN GON BABA perçu à leurs yeux comme étant un protégé du groupe parlementaire Cœurs-Unies.

A titre de rappel, depuis qu’il s’est hissé au perchoir de l’Assemblée nationale, a  eu le privilège de placer les siens aux différents postes stratégiques dans l’administration de l’Assemblée ainsi que son propre cabinet. Après sa destitution de ce poste stratégique, l’homme a décidé de mettre les bouchées doubles pour rendre ingouvernable la deuxième institution de la République et au finish, déstabiliser le régime du Professeur Archange Touadéra.

Depuis sa destitution du perchoir, des coups sont montés par ces ouailles de Meckassoua qui n’acceptent pas que leur patron soit déporté du perchoir. D’ailleurs selon les informations ayant connu l’ombre d’une démonstration convaincante, un résidu des pro- Meckassoua entendent déjà à monter à l’assaut si jamais le nouveau PAN venait à décider de leur révocation du cabinet du Président de l’Assemblée nationale et également des postes stratégiques  de l’Assemblée nationale.

Une nouvelle très inquiétante pour le nouveau Président de l’Assemblée nationale  qui visiblement aura de la peine à imprimer ses marques au sein de cette institution qu’il a la charge. Les dés sont déjà jetés et il revient au PAN Gon BABA de choisir le meilleur score.

Hervé BINAH,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE