Centrafrique : Les 3 priorités phares du Président TOUADERA qui mobilisent les différentes sensibilités nationales

0

Bangui, le 07 novembre 18

A quarante heures (48H) de l’ouverture des assises de l’Assemblée Générale constitutive du Mouvement Cœurs Unis, une plate-forme nouvellement créée par les différents comités de soutien soutenant la vision politique du Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA, l’on assiste à une forte mobilisation des différentes sensibilités nationales et l’engouement général de la population centrafricaine autour des trois (3) principales priorités de la politique du Président de la République que sont : La paix, la Réconciliation et la Sécurité ; la Bonne Gouvernance et la fourniture des Services de Base ; le Relèvement Economique, la Relance des Secteurs Productifs et la Création de l’Emploi.    

En effet, concernant la première priorité  qui consiste à RESTAURATION DE LA PAIX, LA RECONCILIATION ET LA SECURITÉ ; de nombreuses réalisations ont été faites à savoir la réduction du taux de la criminalité, le démarrage du Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) qui a permis l’intégration au sein des Forces armées centrafricaines (FACA) de deux cent cinquante (250) éléments appartenant aux groupes armés. Il faudrait ajouter à tout ceci, l’instauration progressive de la sécurité sur tout le territoire à travers des forces de défense FACA reformées, police et gendarmerie reformées; le Renforcement de la justice afin de mettre fin à l’impunité. Il a également été mis en place une politique de réconciliation et de la cohésion sociale.

S’agissant de la 2ème priorité qui vise le RENFORCEMENT DE LA BONNE GOUVERNANCE ET LA FOURNITURE DES SERVICES DE BASE, la phase du redéploiement progressif de l’administration sur tout le territoire pour la planification et la gestion de son développement a été amorcée et reste en cours. Aussi, faudrait-il savoir que le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA a fourni les services de base à la population, en particulier dans le système Educatif, de la Santé, de l’Eau. Il a également assuré la Sécurité Alimentaire ainsi que l’élargissement du système de protection sociale à savoir les filets sociaux de sécurité les cas des projets  LONDO, TIMO, EZINGO et la Formation des centaines de jeunes par Jeunesse Pionnière Nationale.

Pour ce qui est de la 3ème Priorité qui consiste à  ASSURER LE RELÈVEMENT ECONOMIQUE, LA RELANCE DES SECTEURS PRODUCTIFS, ET LA CRÉATION DE L’EMPLOI, beaucoup de réalisations satisfaisantes ont été faites car, depuis son accession à la magistrature suprême de l’Etat, le Chef de l’Etat a placé au cœur de son action politique le développement de son pays à travers la mise en place de certains mécanismes pour un véritable progrès. Au nombre de ceux-ci, l’on note avec satisfaction la relance et le développement de l’agriculture et l’élevage et l’exploitation des industries extractives, les industries forestières, la réhabilitation de la turbine en vue de la révolution du système d’électricité sur l’usine de Boali 3 ajouté à cela le l’installation du champ solaire de DANZI pour l’éclairage des ménages des villages se trouvant à la périphérie de la capitale.

Conscient que le développement ne peut se faire sans les voies routières, le Chef de l’Etat a entrepris de grands chantiers grâce au partenariat gagnant-gagnant. C’est ainsi qu’il y a eu de nombreuses actions dans le cadre de la réhabilitation et la construction des routes, Sibut-Bambari, Ndele-Birao, le lancement des travaux de bitumage du tronçon Baoro-Bouar et le bitumage de plus de 30km de routes dans la capitale Bangui.

Grâce à une vision clairvoyante de sa politique d’habitat, le Président de la République a entrepris la réhabilitation des édifices publics et la construction des bâtiments administratifs entre autres, le building administratif et la Cité Christophe, etc …

A l’ère où le monde est devenu un village planétaire, la Centrafrique n’est en reste dans cette révolution numérique. Raison pour laquelle elle a bénéficié de la couverture du réseau téléphonique et l’accès à l’internet haut débit sur le territoire ainsi que l’accès aux banques et au crédits et l’intégration dans la Fonction publique de plus de 1000 diplômés sans emploi et stagiaires en 2017 ,1200 en 2018. Il faudrait ajouter à tout ceci, le recrutement de 1023 FACA qui est en cours. Entre temps, 250 gendarmes et 250 policiers ont été déjà formés en 2018.

Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE