Centrafrique : Les hommes d’Ali Darass font encore parler d’eux négativement à Grimari

0

Bangui, le 17 octobre 18

La Sous-préfecture de Grimari dans la Ouaka, a été le théâtre d’une nouvelle incursion, jeudi 11 octobre des éléments armés de l’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) de Ali Darassa.

Ces éléments lourdement armés étaient en provenance de l’axe Kouango-Possel, pour arriver à Gimari. « Ils étaient au nombre d’une cinquantaine, en provenance de l’axe Kouango-Poussel, ayant emprunté la route de la transhumance pour sortir vers marché Nguéré-mbadja, et se sont perdus dans leur marche. Ils ont interpellé deux chasseurs qui les ont conduits sur la grande route. Après être sortis, ils ont dépossédé ces chasseurs de leurs armes de chasse puis les ont relâchés », a expliqué à la presse Jean Paul Dorassio Dénamsé, Sous-préfet de Grimari.

Leur entrée dans la ville a créé un climat de psychose généralisée au sein de la population. « Ils ont apparu dans la ville, la population prise de panique, commençait à fuir dans la brousse. Ces hommes armés ont essayé de calmer la population en lui signifiant qu’ils étaient de passage pour se rendre à Kaga-Bandoro, précisant qu’ils appartiennent au groupe d’Ali Darassa (UPC), entre-temps, abandonnés sur le terrain par ce dernier », a indiqué le Sous-préfet.

La population et les autorités locales demandent au Gouvernement de détacher les Forces armées centrafricaines pour sécuriser la zone et assurer la protection de la population. « Nous-nous joignons à la population pour demander au Gouvernement de renforcer le nombre des Facas, détachées dans la Sous-préfecture », a conclu Jean Paul Dorassio Dénamsé.

Cette nouvelle situation d’insécurité risque d’impacter négativement les préparatifs de la Journée Mondiale de l’Alimentation, prévue du 14 au 17 novembre prochain à Bambari.

Herman THEMONA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE