Centrafrique : Le Président Faustin Archange TOUADERA , « un Homme, une Vision » pour le développement socio-économique et politique de la RCA

0

Bangui, le 24 sept. 18

Le Président de la République Faustin Archange TOUADERA est considéré par beaucoup d’observateurs avertis de la politique nationale comme étant un Homme à part guidé par une vision de développement de son pays et ce, à travers ces différents actes et réalisations en très peu de temps à la tête de la magistrature suprême de l’Etat.

C’est une lapalissade de dire que la République centrafricaine est en train de connaître un bond qualitatif grâce à un leadership éclairé depuis le retour à la légalité constitutionnelle suite aux élections générales de 2016. Aussitôt après son accession à la magistrature suprême de l’Etat, le Président Faustin Archange TOUADERA a jugé nécessaire qu’après toutes  ces années de crise, il est plus nécessaire que la justice se mette en marche pour la réparation des dommages subis lors de la dernière crise. Elle s’est matérialisée par la mise en place de la Cour Pénale Spéciale ainsi que la reprise des Sessions criminelles qui ont fini à la condamnation de nombreux individus auteurs de graves crimes en RCA.

C’est une réalité qu’en réponse, aux aspirations du peuple exprimées lors du Forum National de Bangui la justice s’est mise en marche et respecte scrupuleusement la recommandation de l’impunité zéro et du non à l’amnistie puisque cela s’avère être une exigence pour que la véritable réconciliation passe obligatoirement par  la justice. Et sans cette justice, il n’y a pas de réparation.

Contrairement à ses prédécesseurs, le Président TOUADERA a tenu apporter une véritable réforme à l’armée nationale en lassant passer de l’armée de projection à l’armée de garnison. Une manière de parer aux éventuelles incursions de certaines forces étrangères qui ont toujours été à l’origine de l’instabilité chronique en Centrafrique. Grâce à cette vision politique, la plupart des villes de province sont sous contrôle des forces de défense et de sécurité intérieure. Et le redéploiement de l’administration sur l’ensemble du territoire national devient un fait.

Tout ceci, prouve à suffisance que l’accession de Faustin Archange TOUADERA se distingue par le sceau du changement qu’elle incarne.

De mémoire, lors de sa prestation de serment le 30 mars 2016, le Président de la République a pour leitmotiv la rupture. Un signal fort pour les affidés de l’éternel recommencement. Pour le locataire du Palais de la Renaissance, il faudrait tourner le dos avec les pratiques rétrogrades qui ont contribué à la descente de la Centrafrique aux enfers d’où le mot d’ordre de « RUPTURE » prôné par le Chef de l’Etat TOUADERA  qui se base sur une vision morale de la politique nationale.

Herman THEMONA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE