Centrafrique : La Première Dame Brigitte TOUADERA préside la réunion bilan de la mise en œuvre du Projet Alere

0

Bangui, le 02 septembre

Vue des officiels

La Première Dame de Centrafrique Brigitte TOUADERA a présidé ce mercredi 29 août 2018, dans l’une des salles de conférence du stade 20 mille places, les travaux de la réunion bilan de la mise en œuvre du Projet « Alere » qui vise à sensibiliser les adolescents et les jeunes de Bangui et de l’Ombella M’poko sur entre autres les questions liées au VIH/SIDA, la santé de reproduction et la violence basée sur le genre.

Madame Brigitte TOUADERA Première Dame de Centrafrique

L’on a noté aux côtés de la Première Dame à cette importante rencontre, la présence de plusieurs membres du Gouvernement, des Maires des arrondissements de Bangui, des Représentants des agences du système des Nations unies notamment l’ONUSIDA, l’OMS, l’UNICEF, les membres des 14 plateformes en charge de la mise en œuvre dudit projet et le staff technique de la Fondation Cri du Cœur d’une Mère qui a initié le projet « Alere ». Plusieurs discours ont été prononcés pour la circonstance.

La première personnalité à intervenir a été le Maire du 1er arrondissement de Bangui qui dans son mot de bienvenue, s’est réjoui de voir cette réunion se déroulée dans sa zone de juridiction. Il a saisi l’opportunité pour se féliciter de l’intérêt qu’accorde la Fondation Cri du Cœur d’une Mère aux questions liées à la santé des jeunes.

photo de familles

 

Dans son discours d’ouverture la Première Dame Brigitte TOUADERA, Présidente de la Fondation Cri de Cœur d’une Mère a tenu d’abord rappeler à l’assistance que « c’était à la 17ème Assemblée générale de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour la contre le VIH et le Sida (OPDAS) que les Premières Dames se sont engagées à » :

Mettre fin aux infections du VIH et à réduire la vulnérabilité des jeunes femmes et adolescentes, en jouant le rôle de championne de l’offre d’une éducation complète sur la sexualité qui est sensible à la culture, aux questions du genre et qui respecte les principes des droits de l’homme ;

Continuer à plaider pour des interventions coordonnées visant à accroître les investissements dans le système de santé pour assurer l’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive ;

Enfin à poursuivre le plaidoyer sur l’éducation en matière de santé, afin de renforcer les compétences des adolescentes à prendre des décisions éclairées ».

Poursuivant, la Première Dame a indiqué que, c’est pour traduire en actions concrètes que la Fondation Cri de Cœur d’une mère renforce depuis sa création non seulement sa collaboration avec différents Partenaires Techniques et Financiers, mais, également le plaidoyer pour le renforcement des capacités des adolescents.

Bien avant de déclarer ouverts les travaux de cette réunion-bilan, La Présidente de la Fondation Cri de Cœur a précisé que : « Aujourd’hui, nous serons tous édifiés sur les résultats des actions développées dans le cadre de ce partenariat avec Alere. Des exercices similaires seront faits très prochainement pour les autres appuis que la Fondation a reçus ».

Le Conseiller technique Dr MASSANGA

La première Dame a saisi l’occasion pour remercier très sincèrement toutes les autorités politiques, les Maires, les Chefs de village et des quartiers et le personnel de santé des quatorze (14) localités ciblées pour leur précieuses contributions qui ont permis de mettre en œuvre dans l’harmonie ce projet qui a ciblé prioritairement les adolescents et les jeunes dans le cadre de la promotion de l’Initiative  « ALL IN ».

Après ce discours de la Première Dame, la parole est revenue au docteur MASSANGA, Conseiller technique de la Fondation de présenter le bilan de la mise en œuvre et les résultats de la supervision du projet Alere. Il ressort de ce bilan que les objectifs ont été atteints en dépit de quelques difficultés. Aussi, certaines localités ont réalisé une meilleure performance dans leurs réalisations. Le cas de la ville de Boali, des 6ème et 1er arrondissements de Bangui où les Responsables des plateformes ont été conviées successivement a présenté à l’assistance leurs expériences. Il ressort des attentes de ces plateformes que la Fondation « Cri de Cœur d’une Mère » puisse pérenniser ce projet et que le champ d’intervention dudit projet soit étendu à d’autres localités afin de toucher un grand nombre d’adolescents et des jeunes centrafricains.

L’arrivée de la Première Dame

Après ces différentes présentations, un temps de débat autour a été donné ce qui a permis aux uns et autres d’apporter leurs contributions et d’être éclairé davantage sur l’importance du projet « Alere ».

Par la suite la parole est revenue une fois de plus à la Première Dame pour prononcer ses mots de fin suite à cette réunion. Ainsi, la Première Dame Brigitte TOUADERA a déclaré que : « Je voudrais réitérer à toutes les personnalités ici présentes, les remerciements de la Fondation pour l’intérêt accordé à cette concertation que je qualifie d’une réunion du donner et recevoir ».

Elle a ajouté que c’est pour elle, un réel plaisir de constater que toutes les localités se sont battues pour mettre en œuvre ce projet, même si le niveau d’atteinte des résultats escomptés varie d’une localité à une autre.

La Présidente de la Fondation « Cri de Cœur d’une mère » a annoncé la mise à la disposition de chaque plateforme un ballon de foot-ball qui va certainement être très utile pour toute la jeunesse de ces localités surtout en cette période de vacances scolaires.

Par la suite la Première Dame Brigitte TOUADERA a indiqué que : « Je saisis cette occasion pour informer l’assistance, que le résultat de ce travail sera présenté au Forum sino-africain qui m’offrira de nouveau l’occasion de faire un plaidoyer en faveur de la lutte contre le VIH et le Sida en général, pour la poursuite de ces actions ciblant les adolescents et les jeunes en particulier ».

une vue de la salle

Pour finir, elle a chargé les Ministres présents de transmettre au Gouvernement que dirige Simplice Mathieu SARANDJI sous l’impulsion du Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA, les sincères remerciements des membres de la Fondation, ainsi que ceux des parties prenantes pour toute l’attention accordée à la mise en œuvre de ce projet.

                                                                                             Patrick MOGANI 

Le Potentiel Centrafricain, 

LAISSER UN COMMENTAIRE