Centrafrique : Bientôt tous les utilisateurs des téléphones mobiles seront sur Roaming

0

Bangui, le 16 août 18

Ghislain Bertrand BONDEZE DEBOSSAL Dg de l’ART

L’annonce de l’accès de tous les utilisateurs au roaming a été faite le mardi dernier 14 août par M. Ghislain Bertrand BONDEZE DEBOSSAL, Directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) au cours d’un point de presse qu’il a donné au siège de cette institution.

Dans son propos liminaire, le DG DEBOSSAL a indiqué que cette rencontre avec les professionnels des médias s’inscrit dans le cadre de la restitution des travaux de la 1ère Session extraordinaire de la Conférence des régulateurs de l’Assemblée des Régulateurs des Télécommunications de l’Afrique Centrale (ARTAC) qui s’est tenue du 6 au 7 août 2018 à Malabo en Guinée Equatoriale où huit (8) pays du continent sont concernés. Il s’agit entre autres, de la RCA, du Cameroun, du Gabon et de la Guinée Equatoriale.

Selon l’Orateur, deux principales résolutions qui sont au profit des utilisateurs des téléphones mobiles  ont été adoptées par les participants. Il s’agit de l’accès au roaming et de la gestion des fréquences de communication au niveau des frontières.

Concernant le roaming, M. DEBOSSAL a indiqué que c’est une connexion qui permet à l’utilisateur du téléphone mobile qui se trouve en déplacement dans un pays membre de l’ARTAC d’appeler avec sa carte SIM au même coût local. Il a ajouté que cette innovation est bénéfique non seulement pour les utilisateurs du téléphone mobile mais aussi pour l’Etat qui générer des ressources à travers les TVA.

Le DG de l’ART a précisé que l’entrée en vigueur du rooming dans les membres va attendre la prochaine Conférence des Régulateurs qui se tiendra toujours à Malabo au mois de décembre prochain. Mais, il faudrait déjà que le Gouvernement centrafricain donne son autorisation sur cette démarche concernant le roaming.

Quant à la deuxième résolution qui concerne la gestion des fréquences aux frontières, le DG de l’ART a expliqué qu’il a été relevé des perturbations sur les communications au niveau des frontières et c’est le cas pour la RCA à Béloko (Cameroun) ou encore avec Zongo (RDC) ou il y’a des interférences qui rendent difficile les communications. Ainsi, il va falloir mettre en place un mécanisme conjoint pour pallier à cette situation.

M.BONDEZE DEBOSSAL a saisi l’occasion pour informer ses interlocuteurs sur son élection au poste de Vice-président Exécutif du bureau de l’ARTAC à suite des élections du renouvellement du bureau de cette institution. Il a ajouté que la présidence de l’ARTAC revient à la Guinée Equatoriale tandis que le Secrétariat permanent est occupé par le Cameroun.

Jacques KOSSINGOU,

LAISSER UN COMMENTAIRE