Centrafrique : Bientôt un Passeport Africain en circulation dans les 55 Etats membres de l’UA

0

Bangui, le 25 juil. 18

C’est suite aux deux (2) réunions des Experts des Etats de l’Union Africaine (UA) qui se sont tenues du 9 au13 juillet dernier 2018 à Nairobi, au Kenya où Messieurs Bienvenu NGUIMALE et Paul Mercier TOUKIA respectivement Directeur Général Adjoint de l’Emigration-Immigration, Expert auprès de l’UA dans le domaine du Passeport Africain et Directeur des Immunités, Privilèges et Passeport au Ministère des Affaires Etrangères et centrafricains de l’Etranger au sujet de la conception, production et la délivrance du Passeport Africain que les éléments techniques à la mise en circulation d’un passeport africain ultra sécurisé ont été définis et approuvés.

Il est a rappelé que les réunions de Nairobi qui ont vu la participation de plusieurs organisations continentales entre autres, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la Communauté des Etats Sahélo-sahéliens (SEN-SAD), l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et l’Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD) font suite à une première du même genre qui s’était tenue aux Seychelles du 14 au 16 mai 2018.

Ainsi au cours de cette rencontre de haut niveau, les Experts ont examiné et délibéré sur les spécifications techniques pour la conception, la production et la délivrance du Passeport Africain qui portent d’abord sur les différentes catégories, ensuite, sur les couleurs et enfin sur les conceptions graphiques.

En ce qui concerne les catégories, trois types de Passeports sont retenus à savoir : Le Passeport diplomatique, le Passeport de service ou officiel et le Passeport ordinaire. Il est a noté que ces trois catégories de Passeports précités seront délivrés conformément aux lois et règlements nationaux de chaque Etat membre.

Pour ce qui est des couleurs du Passeport Africain, l’on retrouvera la couleur Rouge sur les Passeport diplomatique, la couleur bleu foncé sur le passeport de service ou officiel et la couleur verte sur le Passeport ordinaire.

Enfin en ce qui concerne la conception, la présentation du Passeport Africain est retenue comme suit : Au recto de la page de couverture l’on retrouve le nom de l’UA, le nom et les armoiries du pays, la catégorie du passeport et le symbole de la puce ; Au verso de la page de couverture l’on retrouve l’emblème de l’UA ; A la troisième page de couverture il n’y a aucune inscription c’est-à-dire vierge ; A la quatrième page est réservée aux informations importantes et enfin les pages de l’intérieure varient d’un pays à l’autre afin de refléter le contexte culturel national en fonction des lois nationales et règlements nationaux.

Il y’a lieu de préciser que le Passeport africain doit contenir entre trente-deux (32) pages et soixante-quatre (64) pages. Aussi, un minimum de deux langues dont l’une de l’UA (français, anglais, portugais, arabe et swahili) est exigé à chaque Etat membre.

Pour ce qui est des mesures de sécurité minimaux et additionnels, il est retenu que les Etats membres délivrent un livret de passeport muni d’une puce électronique et que le délai de validité du Passeport Africain est de dix (10) ans pour les adultes et cinq (5) ans pour les enfants.

Dans le cadre des étapes à suivre pour la mise en circulation de ce nouveau Passeport, la rencontre de Nairobi a recommandé entre autres qu’une date de début de délivrance du Passeport africain doit être fixée d’un commun accord par les Etats membres tout en précisant le délai du retrait de la circulation des passeports actuels et que ces Etats membres puissent vulgariser le Passeport Africain à travers la sensibilisation du grand public.

Il ne fait aucun doute que le Passeport Africain va résoudre de manière durable les difficultés liées à la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du continent africain.  Le Passeport Africain ultra sécurisé va désormais mettre fin aux nombreuses pratiques de falsification.

Herman THEMONA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE