SUCAF/CENTRAFRIQUE : Réouverture des portes du site de Bangui

0

Bangui, le 16 juil. 18

C’est un ouf ! de soulagement pour les milliers de consommateurs du sucre avec cette bonne nouvelle de la réouverture ce lundi 16 juillet 2018 des portes du site de la société SUCAF de Bangui qui va permettre de remédier à la flambée des prix qui s’est développée ces derniers temps sur les marchés de Bangui et des localités de l’intérieur du pays.

La décision de la reprise des activités du site de la SUCAF de Bangui a été prise en fin de la semaine dernière suite aux âpres discussions qui ont opposé l’administration fiscale et les Responsables de ladite société.

Selon les informations qui nous sont parvenues, la SUCAF a dû verser à titre d’acompte, dans les caisses de l’Etat, une somme de 50 millions de francs CFA sur les cent onze millions de francs CFA qu’elle doit à l’administration fiscale. Ce geste de la SUCAF a été apprécié comme une manifestation de bonne volonté ce qui a motivé la partie gouvernementale à trouver cet arrangement en attendant le règlement définitif de la différence de la facture.

Face à l’augmentation anarchique des prix du sucre sur les marchés, l’Association des consommateurs s’était rencontrée le vendredi dernier, 13 juillet 2018 des responsables de la SUCAF pour porter à leur connaissance les plaintes des consommateurs qui ne supportaient plus cette flambée des prix du sucre.

Entre temps, la fermeture du site de Bangui exposait déjà le millier des travailleurs de la SUCAF au chômage technique avec des conséquences sociales sur de nombreuses familles qui dépendent de ces travailleurs. Aussi, cette situation allait également impacter gravement sur les milliers de personnes qui habitent tout au tour du site de Ngakobo et qui bénéficient gratuitement des services de santé, de l’eau potable, de l’électricité et de l’éducation.

A en croire les propos de certains cadres de la SUCAF, la décrispation de la crise n’est que provisoire car, si un arrangement n’est pas trouvé sur la question des TVA de 19%, cette société se verra dans l’obligation d’augmenter le prix du sac du sucre qui va passer de trente cinq mille francs CFA (35.000 F CFA) à quarante mille francs ( 40.000F CFA). Et cette situation risquerait bien fort d’exposer la SUCAF la mévente face à la concurrence déloyale des importateurs illégaux qui vendent le sac du sucre à vingt sept mille francs CFA (27.000 F CFA).

Déjà pendant les deux semaines de la fermeture des locaux du site de la SUCAF de Bangui une importante quantité du sucre est rentrée frauduleusement sur le territoire à partir de la frontière avec la RDC. Une partie de ce sucre frauduleux a été saisie par les services compétents.

A titre de rappel, c’est le 28 juin dernier 2018 que l’administration fiscale avait décidé de la fermeture des portes du site de reconditionnement de la SUCAF de Bangui, pour l’obliger à payer les TVA de 2018 sur la base des 19% conformément à la loi des finances de l’année en cours.

Pour les Responsables, de la SUCAF la décision de la fermeture du site de Bangui, résulte d’un simple malentendu car la SUCAF avait bénéficié d’un abattement de 5% sur son stock de 2017 et par la suite il y’avait un contrôle qui était effectué mais qui est resté inachevé. Voilà que les services de l’administration fiscale a décidé de la fermeture de leurs portes.

Bienvenu ANDALLA,

LAISSER UN COMMENTAIRE