Centrafrique : Une diplomatie mourante qui fait payer de lourdes tribus à toute la nation

0

Bangui, le 11 juin 18

S’il y’a dans l’histoire politique de la République centrafricaine une diplomatie qui ne fait que contribuer à nuire à la nation toute entière c’est bel et bien l’actuelle qui est conduite depuis deux années par le Ministre Charles Armel DOUBANE et pour cause ;

La délocalisation du siège de la CEMAC qui est devenue effective depuis la date du 7 juin dernier avec la prise des fonctions de toute l’équipe à Malabo en Guinée Equatoriale relève d’un manque de réaction énergique de la diplomatie qui n’a pas exigé à ce que la procédure et les raisons valables soient débattues au préalable avant toute décision de délocalisation.

Aussi, récemment, le président tchadien Idriss Déby et le Ministre français Jean Yves Le Drian se sont permis d’évoquer lors de leur rencontre à N’Djamena, la question de la coopération entre la RCA et la Fédération de la Russie sans pour autant que la diplomatie centrafricaine réagisse sur cette qui apparente à une immixtion dans les affaires intérieures d’un Etat souverain.

Il en est de même pour le dialogue inter centrafricain qui en préparation et piloté par un panel des facilitateurs de l’Union Africaine où la diplomatie centrafricaine marque une totale indifférence alors que le peuple centrafricain n’entend pas ce prochain dialogue aboutisse sur une note de blanchissement des criminels qui tant couler le sang des populations de ce pays.

C’est ici le lieu de donner raison à ce centrafricain lambda qui affirme que la diplomatie est complètement effacée car il ne comprend pas pendant cette période critique que connaît son pays l’on ne voit pas la diplomatie occuper un premier rang sur tous les fronts pour essayer de relever les nombreux défis de l’heure.

Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE