Centrafrique : Encore un plan de création des troubles à l’ordre public d’un certain mouvement « Trop c’est trop-On en a marre !!! » déjoué par les autorités nationales

0

Bangui, le 08 juin 18

Dans un tract qui circule dans la ville de Bangui, les vieux démons et ennemis de la République bien connus dont nous taisons pour l’instant les noms pour des raisons judiciaires, un plan des troubles à l’ordre public a été planifié un certain mouvement dénommé « Trop c’est trop-On en a marre » dans le seul but de plonger la ville de Bangui dans un énième chaos.

En effet, les auteurs de cet tract qui sont composés d’hommes politiques et certains leaders d’une partie de la société civile ont envisagé mener leur salle boulot qui consiste à paralyser la capitale sur plusieurs jours d’affilé. Et il était question pour ceux-ci de mobiliser la population à travers une dizaine de coordination des actions qu’ils ont mis en place afin de bloquer la libre circulation des biens et des personnes dans la ville de Bangui et de scander des messages de haine contre les autorités nationales et la Minusca pour les rendre impopulaire.

Les résultats finaux attendus par ces détracteurs de la République sont tels que ceux-ci parviennent à déstabiliser les institutions nationales et ouvrir une période de transition de deux ans dans le pays.

Pour l’instant, les autorités judiciaires sont saisies du dossier et les enquêtes sont en cours pour dégager les responsabilités et il ne fait aucun doute que dans les prochains jours des personnalités politiques et de la société civile vont se retrouver dans les murs de la maison carcérale de Ngaragba.

Il est a rappelé qu’ailleurs, des mouvements de la société civile du genre « Balaie Citoyen » au Burkina contribuent au développement de leur pays à travers des propositions qu’ils formulent au Gouvernement qui s’en approprie.

Dossier à suivre…

Bienvenu ANDALLA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE