Centrafrique : Pourquoi cet acharnement des médias français contre le régime du Président Faustin Archange TOUADERA ?

0

Bangui, le 01 juin 18

Décidemment, il ne fait aucun doute que les médias français ont reçu un mandat spécial qui consiste à nuire au régime de Bangui et ce, pour le simple fait que le Président Faustin Archange TOUADERA a commis le péché d’activer les relations diplomatiques avec la Fédération de la Russie.

En effet, les dernières agitations des médias français font suite à la cérémonie du 30 mai dernier, 2018 de fin de formation des soldats centrafricains au village Bérengo où se trouve la base militaire russe dont les instructeurs assurent ladite formation où le Chef de l’Etat TOUADERA a personnellement présidé en présence des membre du Gouvernement et des diplomates accrédités auprès de la République centrafricaine.

Or durant cette cérémonie, il s’est avéré que certains diplomates dont l’Ambassadeur français Christian BADER ont brillé par une absence qui traduit tout simplement une sorte de négligence vis-à-vis des autorités nationales.

Curieusement, les médias français vont rebondir sur ce sujet pour incriminer le pouvoir de Bangui comme étant celui-là qui a écarté délibérément à cette cérémonie une partie des représentations diplomatiques. Ainsi RFI parle d’incident diplomatique et dénonce le fait que les journalistes français qui s’étaient rendus à Bérengo ont été refoulés.

La vérité qu’il faudrait rétablir sur la situation des journalistes français à Bérengo c’est que ces derniers ne disposaient pas d’un papier d’accréditation pis encore ils ont menti en faisant croire qu’ils avaient reçu une autorisation verbale de la Présidence pour se rendre à cette cérémonie. Mais après vérification il s’est avéré que les allégations de ces journalistes étaient faux.

Idem pour le journal français LE MONDE qui parlant de cette cérémonie de Bérengo l’a tout simplement minimisé mais a plutôt relevé les relations entre la RCA et France qui seraient tendues et que le Président TOUADERA aurait plus de préférence envers la Russie au détriment de la France. Le même journal revient sur la dénonciation faite par le Président TOUADERA des deux sujets français qui complotent contre son pouvoir au cours d’une interview à France 24.

Tout compte fait, il est claire que les médias français ont reçu une mission spéciale qui consiste à ternir au maximum l’image des autorités de Bangui afin de fragiliser le régime de TOUADERA pour qu’au finisch le déstabilisé.

En attendant le peuple centrafricain qui suit de très près les manœuvres de la France, reste vigilant et sera le tout premier a affronté tous ces ennemis de la république au moment opportun.

Hervé Binah,

LAISSER UN COMMENTAIRE