Centrafrique : 8 morts, 6 blessés, des milliers de déplacés et des maisons incendiées dans le 3ème Arrondissement de Bangui

0

Bangui, le 08 mai 18

Huit (8) personnes tuées dont deux (2) adolescents , Quatre (4) éléments appartenant au groupe terroriste du PK5 de Djamous alias « FORCE », six (6) autres personnes blessées, des milliers de personnes déplacées et plusieurs maisons incendiées, c’est du moins, le bilan provisoire des évènements qui se sont déroulés en fin d’après-midi du dimanche dernier 6 mai 2018 dans le 3ème Arrondissement de Bangui.

En effet, les paisibles populations des quartiers Sarah, Yakété, Castors et Ngouciment, qui ont enduré les pires moments de la crise qui a déclenché en 2013 et qui perdure encore de nos jours se sont vues une fois de plus quitter en catastrophes les habitations pour trouver refuge dans certains coins de la capitale suite à l’attaque simultanée lancée le dimanche dernier par les terroristes du KM5 contre ces quartiers précités.

N’eût été le courage et la détermination des jeunes habitants de ces quartiers qui opposé une farouche résistance à la lâche attaque des terroristes, l’on allait assister à un véritable carnage humain car l’objectif visé par ces criminels de grands chemins consistait d’abord à massacrer sur leurs passages toute personne sans distinction aucune. Ensuite, à détruire toutes les églises et des maisons de luxe des  chrétiens et enfin d’installer leurs postes avancés dans ces quartiers conquis.

Mais la farouche résistance des jeunes de ces quartiers attaqués a permis de contraindre ces terroristes à battre en retrait avec le renfort des forces intérieures qui n’ont pas hésité de voler au secours des civils.

Il y’a lieu de rappeler que les terroristes du KM5 sont déterminés à massacrer la population de Bangui vu la multiplication des attaques qui se succèdent dans les quartiers voisins de cet enclos musulman qui abrite ces grands criminels qui tuent sans foi ni loi. Il suffit de se rappeler de la date du 1er mai fête de travail où de nombreux chrétiens sont tombés sous les balles de ces malfrats qui attaqué en plein culte la paroisse Notre Dame de FATIMA tandis que plusieurs dizaines ont été blessés.

Pendant que les familles pleuraient encore les siens, ces mêmes terroristes ont lancé en date du 3 mai une nouvelle attaque les quartiers Béa-Rex et Kpéténé faisant encore de nouvelles victimes. Voilà qu’au moment même où les corps de l’abbé Albert TOUNGOUMALE BABA et 3 autres fidèles qui étaient tués lors de l’attaque de la paroisse de FATIMA étaient attendu à la cathédrale pour une dernière veillée de prière avant l’inhumation, ces mêmes terroristes ont encore attaqué certains quartiers du 3ème Arrondissement avec tous les dégâts humains et matériels mentionnés ci-haut.

Tout ceci prouve à suffisance que la vie de la population de la capitale toute entière qui est présentement menacée car l’on constate avec amertume qu’aucune mesure concrète est prise par le Gouvernement de mettre fin à cette inquiétante situation.

Il faudrait aussi rappeler que les populations des quartiers Sarah, Ngouciment, Yakété, Béa-Rex, Castors et bien d’autres qui sont à la périphérie du KM5 ont dû passer plus de quatre années d’affilé sur les sites des déplacés et ce n’est que l’année passée 2017 que celles-ci ont regagné leurs lieux d’habitation après avoir tout perdu. L’on s’interroge déjà si ces populations qui sont de nouveau contraintes à abandonner leurs quartiers à cause des attaques terroristes seront prêtes à revenir au bercail.

Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE