Centrafrique : Quand ZIAD, DG de l’hôtel LEDGER PLAZZA brandit son arme contre une de ses employés

0

Bangui, le 24 avr. 18

S’il existe encore ce que l’on peut qualifier de néo-colonialisme, en Afrique, c’est à Bangui et plus précisément à l’hôtel LEDGER PLAZZA que l’on peut facilement palper du doigt les tristes souvenirs de la sombre époque qu’avait vécue les populations des Etats africains qui avaient connu les plus dures épreuves de la colonisation. Et c’est cette douloureuse épreuve coloniale qu’un certain ZIAD, est en train de faire revivre aux centrafricains.

En effet, pour un petit et minable problème lié à la question du contrat de son employée qui ne faisait que revendiquer qu’une cause juste, le tout puissant DG ZIAD s’est autorisé de brandir son revolver pour intimider la pauvre employée.

Face à une telle gravissime situation, il est urgent aux organisations en charge de la défense des causes de la femme de se saisir du dossier et d’intenter une action en justice afin que ce fameux ZIAD puisse répondre de ses actes car il est intolérable à tout responsable d’une société privée de se permettre un tel acte.

Il y’a également urgence au Procureur de la République qui a ce droit et devoir de protéger les populations d’ouvrir sans délai un dossier sur cette affaire.

Rappelons que la République Centrafricaine  dispose d’une loi qui protège les droits des enfants et de la femme. Aussi, ce pays a souscrit plusieurs conventions internationales qui visent la protection de la femme.

A suivre…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE