Centrafrique : Quand l’Inspecteur Bruno DOKON établit un PV de carence suite au refus de l’ex- ministre BOKASSA de se présenter à la séance de passation de service

4

Bangui, le 19 avril 18

Décidément l’ancien ministre Jean Serge BOKASSA est décidé de faire parler de lui et ce, en mal pour le simple fait que ce dernier entretient depuis un certain temps une sorte de comportement rebelle contre les autorités nationales et pour preuve ;

Alors que l’ex-ministre Jean Serge BOKASSA qui était invité en bonne et du forme à prendre part à la séance de passation de service entre lui et le ministre Henri WANZET, il a tout simplement fait fi et finalement c’est le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Administration du Territoire M. Alexandre KOUROUPE, qui l’a remplacé. Ce qui a emmené l’Inspecteur d’Etat Bruno DOKON qui présidait la séance d’établir un procès-verbal de carence ce qui n’est pas un acte gratuit car à tout moment Jean serge BOKASSA pourra être rattrapé par la justice au cas où il serait rendu coupable d’une éventuelle malversation.

Ce que l’on peut relever dans ce dossier, c’est le comportement de Jean serge BOKASSA, qui ne reflète pas une personnalité politique qui a servi plusieurs fois les fonctions ministérielles.

4 Commentaires

  1. S’agit-il réellement d’une passation de service ou d’une simple « prise de service » d’un ministre assurant l’intérim d’un autre ministre démissionnaire ou démis de ses fonctions?
    En effet, après la mise en place d’un gouvernement, un décret intervient pour préciser le régime des intérim en cas d’absence d’un membre du Gouvernement.
    En l’absence de décret nommant le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique comme Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et du Développement Local, cumulativement avec ses premières fonctions, il y a lieu de considérer qu’il s’agit d’un simple intérim jusqu’à la nomination ou la confirmation d’un nouveau Ministre…
    C’est alors que la passation de service pourrait avoir valablement lieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE