Centrafrique : 5 avions de guerre MIG21 et une centaine de véhicules blindés attendus à Bangui

7

Bangui, le 18 April 2018

De sources diplomatiques dignes de foi, un pays ami de la République centrafricaine vient de prendre la décision de dépêcher à Bangui 5 avions de guerre de marque MIG21 et une centaine de véhicules militaires blindés, afin d’aider ce pays à faire face à l’insécurité grandissante qui menace la quiétude de la population.

Selon ces sources, c’est le développement des derniers évènements à Bangui marqués par la farouche résistance des miliciens armés du PK5 à une opération de désarmement lancée par une équipe coalisée composée des forces intérieures et celles des Nations unies ainsi que la tentative d’assassinat du Chef de l’Etat par ces forces de nuisance  qui heureusement a échoué qui sont à base de la motivation de la mise à la disposition du Gouvernement centrafricain des moyens conséquents pour protéger ses institutions, son peuple et l’ensemble du territoire national.

« Il est inconcevable de fermer les yeux ou encore de continuer à croiser les bras devant les agitations de ces mêmes individus qui depuis plus de deux décennies ont plongé ce pays et son peuple dans un chaos indescriptible. Et pour parvenir à leur but qui est celui de créer le désordre et de destituer les institutions de la République ces mêmes individus utilisent à leur solde certains hommes politiques centrafricains assoiffés du pouvoir qui malheureusement ne tardent pas être destitués à nouveau à travers le même scénario monté par ces mêmes individus» nous a confié sous l’anonymat, un diplomate en fonction à Bangui. Celui-ci a ajouté en s’exclamant : « Il est temps que ça s’arrête ! Le peuple centrafricain qui de sa nature un est peuple pacifique a trop souffert ! ».

Au regard de ce qui précède l’on ne peut douter que certaines nations du continent et du reste du monde ont pris conscience de la souffrance du peuple centrafricain et pour ce fait, elles sont décidées de voler au secours de ce peuple qui a tant enduré les pires épreuves qui lui ont été imposées par la seule volonté de certains individus de l’extérieur avec la complicité de certains compatriotes centrafricains assoiffés du pouvoir et des postes juteux.

L’on se souviendra que la destitution par coup de force du feu Ange Félix Patassé qui était décidé à faire débarrasser la République centrafricaine de la main mise de la France, était l’œuvre de ce pays colonial qui prétend être ami de la RCA.

Herman THEMONA,

 

 

7 Commentaires

  1. Peuple Centrafricain, pensez à vos enfants en aidant Touadera à la restauration de la paix avant de finir son mandat. Monsieur Touadera sachez que les mutins avaient été désarmés par les militaires français à Petevo et Wango lorsqu’ils étaient en ténue civile parmi la population. La Seleka avait désarmé et pillée porte
    Boyrabe ainsi que toute la république Centrafricaine. Donc KM5 donc être désarmé. Mais avant tout il faut créer un marché ailleurs et empêcher tous les camions d’aller à 5KM afin de couper la source revenue économique des ces voyous de KM 5.

  2. À propos du démenti de l’ambassadeur de France ces derniers jours, avez-vous déjà vu un diplomate français dire la vérité à propos de notre pays depuis la mort de notre très cher Boganda ? Ils mentent toujours tous comme des arracheurs de dent. C’est lorsqu’ils parlent de cette manière qu’il faut encore plus se méfier d’eux. Surtout lorsqu’ils lorgnent sournoisement vers leur caisse de résonance tchadienne. Nous ne sommes plus dupes. Nous nous défendrons, même s’il le faut contre eux.

  3. Je ne sais pas si votre source est sur,il est temps
    Que celà prennent fin,Dans quel État on discute avec les bandits où les egorgeurs vous aviez déjà vu en France ou dans d,autre pays digne de ce nom on discute avec les bandits,il faudrait combien de temps pour que les Centrafricain et prennent leur responsabilité au lieu de confier ce pays À un ETAT qui ne demande rien que notre disparition !posé vous la question sur la provenance des armes que ces bandits utilisent pour tuer le pauvre centrafricain qui ne connaît absolument rien dans les histoires de minerai car s,agit bien de celà. Je remercie vivement le Président de Republique d,avoir accompli ce tâche diplomatique ou de mémoire aucun des nôtres ont eu à le faire et ce complaisent au statu qu’,on n,à graver dans leur cerveau vive la Centrafrique

LAISSER UN COMMENTAIRE