Centrafrique : Que dit la Minusca face au regroupement massif des criminels séléka à Kaga-Bandoro ?

0

Bangui, le 17 avr. 18

Le centrafricain lambda est surpris du silence radio de la Minusca face à l’arrivée en surnombre dans la ville de Kaga-Bandoro, des éléments séléka composés beaucoup plus, des mercenaires tchadiens et soudanais surarmés à bord des dizaines de motos et des véhicules 4X4 tous neufs. La présence de ces hommes armés dans cette ville a déjà créé une psychose généralisée au sein de la population civile qui garde encore les douloureux souvenirs des exactions  de toutes natures dont ces criminels se sont rendus auteurs dans un passé dans cette localité.

En effet, ce qui se passe présentement à Kaga-Bandoro  ne peut être qualifié aisément que d’une invasion de cette ville lieux par des groupes armés qui circulent sans gêne à bord des motos et véhicules sans pour autant être inquiétés par la Minusca dispose d’une grande base dans cette ville.

Selon les informations issues des milieux séléka de Bangui, ce regroupement à Kaga-Bandoro vise à tenir une grande Assemblée générale regroupant toutes les fractions de cette nébuleuse coalition rebelle afin de d’arrêter des lignes de conduite à tenir.

Certaines sources indiquent que cette rencontre de Kaga-Bandoro va permettre aux différentes fractions séléka de taire leurs divergences et de s’accorder sur un plan de guerre pouvant leur permettre de reprendre le pouvoir de l’Etat comme c’était le cas en 2013 où ceux-ci avaient réussi a évincé le général François Bozizé.

Il revient donc à la Minusca qui ce devoir de protéger la population civile à travers son mandat que lui a confié le Conseil de Sécurité, de prendre ses responsabilités pour neutraliser et bouter hors du territoire tous ces criminels et mercenaires qui tentent encore d’aggraver la souffrance du peuple centrafricain.

Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE