Centrafrique : L’UNCHR en Synergie avec le Gouvernement se lancent dans les opérations de rapatriement de 650 refugiés centrafricains du Congo- Brazzaville

0

Bangui, le 03 mars 18

Une vue des réfugiés

C’est  dans la journée du samedi 31 Mars dernier, que les opérations de rapatriement de 650 Réfugiés Centrafricains du Congo Brazzaville ont démarré. Le  Ministre de la Sécurité publique.  Henri WANZET- LINGUISSARAet M. BUTI-KALE Représentant/Résident du Système des Nations-Unies  en charge  des Refugiés l’UNHCR  ont lancé officiellement  lesdites opérations dans la Sous/Préfecture de Mongoumba.  Notons que  cette  première étape des opérations de rapatriements de 650 refugiés centrafricains  vivants en République du Congo va se poursuivre…

Rappelons que cette cérémonie de lancement de  ladite opération  a eu lieu en présence de plusieurs autorité entre autres le Lieutenant Achille FAYANGA-DEDANE Sous/Préfet de Mongoumba, M. Justin ATELA  Maire de Mongoumba , M. Saint  Floris NANGA  Coordonateur du Projet d’appui à la réintégration et aux retours des rapatriés centrafricains Projet (PARET) et des partenaires du HCR, ONG impliqués dans la cause.

Il faudrait préciser que le HCR, dans le cadre de son mandat, a lancé conjointement cette opération en partenariat avec le Gouvernement et ses partenaires et ils  ont  préparé  d’une manière efficiente le retour volontaire d’un groupe de 650 refugiés centrafricains  dans leur pays d’origine.

Par ailleurs, toutefois ce qu’il faut savoir, la première phase des opérations qui viennent de se tenir dans la localité de Mongoumba au courant en  ce  fin de mois de mars 2018  a touché 110 refugiés centrafricains  vivants au Congo Brazzaville.  Un second convoi d’une centaine de personnes partira de Brazzaville par avion le 03 Avril prochain. Tout à commencé par le  mot de Bienvenue de Monsieur le Maire de Mongoumba.

Lors de lancement desdites opérations, M. ATELA Maire de la ville de Mongoumba s’est réjoui de la tenue de cette cérémonie qui marque une nouvelle ère et à tabler pour que ces dignes filles et fils qui sont des retournés  puissent recouvrir leur dignité et le vivre ensemble dans la quiétude et la paix  dans leur pays. Le Représentant du HCR, M. BUTI KALE, a salué la réalisation de ce programme qui va s’atteler au rapatriement volontaire de 650 refugiés centrafricains vivants au Congo. Il a ajouté que le HCR appuie le gouvernement actuellement à faciliter les retours des refugiés centrafricains dans les pays limitrophes qui désirent volontairement de revenir au pays. L’intervenant a rendu un hommage aux autorités du pays  à l’endroit des partenaires qui ont contribué à la réalisation dudit projet. Quant à M. Henri WANZET –LINGUISSARA  Ministre de la Sécurité Publique, il  a rappelé  d’une manière succincte que le développement de la RCA  a besoin de ses filles et fils pour sa relance et son développement. Il a en outre signifié en ces termes «  Personne ne doit retourner  avec un esprit revanchard. La crise doit être enterrée définitivement. Des mesures disciplinaires seront prises contre les activités subversives contraire à l’esprit de paix de la cohésion sociale, du vivre ensemble auxquels nous sommes appelés à épouser » et d’y ajouter «  J’encourage les services de l’Etat, les ONG, les humanitaires et autres partenaires à poursuivre et intensifier la sensibilisation sur ces valeurs. Mon département développera  une police de proximité pour la sécurité des retournés de leurs biens ainsi que de leurs libres circulations. Les Préfets, les Sous/Préfets ; Maires, Chefs de Groupes et des quartiers, policiers et gendarmes resteront vigilants pour la mise’ en œuvre de ces mesures et encourageront des initiatives au retour pacifique de nos compatriotes que nous accueillons à bras ouverts et avec fraternité ».

Le membre du Gouvernement n’a pas manqué de jeter des fleurs à l’endroit de l’UNCHR et a saisi l’opportunité pour  remercier tous les partenaires du HCR, ONG impliqués dans la cause des déplacés et refugiés centrafricains.  Pour l’une des retournés Mademoiselle NGAYA refugiée centrafricaine au Congo Brazzaville, elle s’est réjouie de la circonstance, n’a pas caché sa satisfaction  et à lancer un vibrant message « Il est temps qu’on revienne dans notre pays, après plusieurs années  d’exil et je lance un appel pressant pour que les autres compatriotes fassent la même chose, prennent la décision de revenir  dans notre pays »a-t-elle-martelée.  Soulignons de passage, que  la Sous/Préfecture de Mongoumba est l’une des localités de la Préfecture de Mbaïki  et elle est  située à 205 Km de Bangui au bord du fleuve Oubangui.

Cosmos

LAISSER UN COMMENTAIRE