Centrafrique : La police centrafricaine réussi une prouesse en appréhendant Sylvain MAWELE, auteur de contrefaçon des produits MOCAF

0

Bangui, le 28 mars 2018

C’est  ce Mardi 27 Mars 2018, que les Forces de l’Ordre de la Police Centrafricaine du Commissariat de Police du  2e Arrondissement de Bangui ont présenté manu-militari à la presse nationale,  M. Sylvain MAWELE, Gérant de la Cave connu sous l’appellation de : « Pour la Route »  qui se trouve présentement  sur l’avenue David Dacko après le pont Sapéké lequel Pont qui desserve ce quartier a été  récemment entièrement reconstruit par le biais de la Coopération Chinoise/RCA.

Ce Faussaire  de grande réputation  qui porte le nom de M. Sylvain MAWELE est tombé dans le filet des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de  la police Centrafricaine pour infraction de  contrefaçon de la bière de marque ‘’33’’ EXPORT et MOCAF EXPORT en 65 cl.  Il faudrait rappeler que ces bières totalement dénaturées ont  fait l’objet de saisi ce 26 Mars 2018  à 15 heure 30 minutes par les Forces de l’Ordre sur dénonciation de  Mme Chantal LOSSO, Propriétaire du débit de boissons « Cave Pour la Route ».  Pour les quantités suivantes : CASTEL BEER 65 CL 4 Casiers de 12 et 3 bouteilles, MOCAF EXPORT 65 CL 8 casiers de 12 et 7 bouteilles et ‘’33’’ EXPORT 65 CL de 5 casiers de 12et 8 bouteilles.

En effet  selon les informations livrées par Mme Chantal LOSSO Propriétaire de la Cave Pour la Route elle a déclaré que : « C’est à partir du 08 Mars après la  fête de la Journée Internationale de la Femme  qu’elle a découvert un important lot de casiers de bouteilles des Bières entièrement  imbibés de l’eau plate »  Ce stock de bières a-t-elle ajouté  était stocké dans le congélateur de son Bar dancing et d’autres dans les réserves de la Cave. Et, il a fallu du temps pour  qu’elle s’aperçoive   que la filière  découle  en l’occurrence de M. Sylvain MAWELE Gérant de son  Bar dancing « Cave pour la Route ». C’est dans cette lancée qu’elle a engagée une poursuite judiciaire à l’encontre de son gérant. Notons qu’à l’audition du présumé faussaire  Sylvain MAWELE, ce dernier a reconnu les faits et a demandé indulgence. Pour les Responsables de la Brasseries MOCAF  Représenté par M. Antoine NGBAKOYEN, Chef de Service Commercial Ventes, il s’agit d’une infraction grave de contrefaçon et cette violation est  sévèrement  réprimée par Loi de la République. A Cet effet  a-t-il précisé  la Brasserie MOCAF a déposé plainte contre la propriétaire de la Cave et le Gérant de ladite structure.

Selon les Responsables de la brasserie, ces derniers doivent comparaitre ipso-facto devant les instances judiciaire du pays pour répondre de leur acte.  Mais le moins que l’on puisse dire, pour l’heure en attendant  la suite de  la procédure judiciaire, le présumé Sylvain MAWELE, est placé en garde a vue au Commissariat de Police du 2e Arrondissement de Bangui.

Il faut noter que ces faits constituent  en matière pénale des infractions de flagrant délit qui d’ailleurs,  ont été indûment constatés par Maître SAOUYA, huissier de justice qui a dressé a cet effet un procès verbal selon les normes de droit.

Par ailleurs M. Marcel MOKWAPI,  Président de l’Organisation des Consommateurs Centrafricains (OCC) a tapé du poing sur la table  selon lui  ces faits sont gravissimes, car beaucoup de compatriotes subissent des préjudices dans le domaine de la consommation des produits alcoolisés  purement falsifiés « Cet  acte est criminel et mérite une condamnation ferme »a-t-il-lâché.

Par conséquent, les autorités de la Brasserie  MOCAF/ SODISCA lancent  un  vibrant appel  aux grossistes et distributeurs et le public à la plus grande vigilance et à porter a leur connaissance, tous les cas suspects.

Affaire à suivre…

Hervé Binah,

LAISSER UN COMMENTAIRE