Centrafrique : 30 Mars 2018, Le Président Touadera va fêter ses deux années à la Magistrature suprême sur un bilan exaltant et satisfaction au plan économique

0
433

Bangui, le 27 mars 18

Bientôt le 30 Mars, le Président de la République Faustin Archange Touadera, fêtera son deuxième anniversaire d’accession à  la magistrature suprême de l’Etat centrafricain sur une note de satisfaction au plan économique.  Il a été investi  le 30 mars 2016  comme Président de la République Centrafricaine.

Il est a noté que de toutes les missions du Fonds Monétaire Internationale (FMI) en RCA depuis l’accession au pouvoir par voie démocratique du Président Touadéra, les conclusions du FMI ont toujours été positives car l’Institution financière Internationale apprécie la nette amélioration des recettes de l’état en dépit des conditions sécuritaires encore critiques sur une bonne partie du territoire national.

 Le plus gros succès se fait parler dans ce secteur de l’Economie qui est en nette croissance. Grace aux précieux savoir-faire d’un Ministre des Finances et du Budget technocrate et Financier de renommée mondial Henri Marie DONDRA sous la clairvoyance et l’impulsion du Pr Faustin Archange Touadera. La RCA est devenu « Le Bon élève » des institutions financières internationales au regard des appréciations qui sont contenues dans les rapports des différentes missions du Fonds Monétaire International (FMI). Pour preuve, la Douane et les Impôts qui représentent les secteurs clés des finances publiques ont dépassé les prévisions des recettes en 2017 et selon le FMI tous les indicateurs financiers donnent l’espoir d’une augmentation de la croissance économique en 2018 de la RCA.  Le DG de la Douane et Droits Indirects Théodore INAMO, les recettes douanières sont en augmentation. Sur une prévision des recettes annuelles de « 73.993.000.000 FCFA, pour l’année 2017, la douane a réalisé 105.855.392.997 FCFA dont 52.324.858.318 FCFA soit un excédent net de 31.406.725.177 » FCFA qui s’évaluent à 142,45% ». Les recettes des Impôts pour cette année 2017 ont dépassé les prévisions.

Malgré cela, qu’en dépit de toutes ces contraintes, la production nationale dans le domaine des matières premières  oscille autour de 8 000 tonnes de café marchand. Le secteur du Coton  et culture du Café  ont également contribué à l’essor de l’économie centrafricaine. A cela s’ajoute l’assainissement du secteur forestier avec les mesures drastique contre les sociétés  d’exploitations forestières qui rapportent désormais des devises à l’Etat Centrafricain.

COSMOS,

LAISSER UN COMMENTAIRE