Centrafrique : Jean-Serge Bokassa, désormais déchu des droits de propriété du site de Bérengo par les enfants de Bokassa.

0

Bangui, le 17 mars 2018

« Nul n’est au-dessus de la loi » dit un adage. Un autre dit également « qu’en voulant se faire aussi grosse que la vache, la grenouille a fini par  s’éclater ». Jean Serge Bokassa qui chantait partout et à qui veut l’entendre qu’il est vraiment aguerris pour mener une franche bataille   contre l’Etat Centrafricain dont il accuse d’être un usurpateur sur les propriétés de son feu père,  héritage légitime de enfants Bokassa, vient d’être mis K O, hors d’état de combat, en moindre durée de combativité par des textes juridiques qu’il ignoraient l’existence, exhumés et exhibés par le très redoutable José-Christian Londomon, magistrat hors hiérarchie, spécialiste des affaires vraissemblablement insolubles.  Il s‘est honteusement trompé sur le cas Patassé dont une des propriétés a été reprise à l’Union des journalistes Centrafricains (UJCA) et rendue à son fils Sylvain Patassé.

Voici la teneur intégrale des différents textes qui déboutent Jean-serge Bokassa de ce joyau qui appartient désormais au peuple Centrafricain.

LAISSER UN COMMENTAIRE