Centrafrique : Deux ministres chassés du Conseil des Ministres pour insubordination au Chef de l’Etat

1

Bangui, le 08 mars 18

Les ministres Armel  Charles Doubane et Jean Serge Bokassa respectivement en charge du Département des Affaires Etrangères et de l’Administration du Territoire ont été renvoyés sans vergogne lors d’un Conseil des Ministres par  le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA pour cause d’insubordination aggravée. 

Selon certains membres du Gouvernement que nous avons contactés, les Ministres précités sont arrivés largement en retard à la séance du Conseil des Ministres pendant que le Président de la République avait la parole. Et leur entré dans la salle a perturbé l’attention soutenu de l’assistance, ce qui a déclenché la colère du patron de l’exécutif qui les a chassé ipso-facto de la salle.

Plusieurs sources digne de foi et proche du dossier indiquent que ces Ministres brillent par le récidivisme dans les retards aux Conseils de Cabinets et des Ministres, car ils se croient être les plus intimes et protégés du Chef de l’Etat. L’on se souviendra qu’à l’époque de Bozizé ou le premier Ministre Tiangaye avait chassé du Conseil des Ministres le Ministre d’Etat Parfait Anicet  Mbay pour la même cause.

Soulignons que   l’acte que vient de poser le Chef de l’Etat vis-à-vis de  ces membres du Gouvernement réfractaire donne un signal fort au grand bouleversement politico-administratif qui se pointent à l’horizon.

A suivre…

1 COMMENTAIRE

  1. DEUX MINISTRES CHASSÉS DU CONSEIL DES MINISTRES…
    Une telle fermeté, de la part du Patron de l’exécutif, est importante pour ramener l’ordre dans la grande bergerie, car, tous les ministres sont souvent bien informés de la tenue du conseil des ministres, et des heures précises de début du conseil, et de la fin.

    Ce serait donc de la part de ces deux ministres, une façon d’adopter un comportement équivoque, afin de raviver une certaine tension que l’on peut aisement soupçonner l’existence.

LAISSER UN COMMENTAIRE