Centrafrique : Le HCR lance la Concertation en vue de la Planification des Interventions Annuelles de 2019 à 2020

0

Bangui, le 02 février 18

Hier Mercredi 28 février 2018, M. Henri WANZET-LINGUISSARA, Ministre de la Sécurité Publique de l’Immigration-Emigration a ouvert  à l’Hôtel LEDGER PLAZZA de Bangui, les travaux de l’Atelier de Concertation en vue de la Planification des Interventions Annuelles du système des Nations-Unies pour les refugiés(UNCHCR) de 2019 à 2020.  

Notons  que cet événement s’est déroulé en présence de Mme Nadia ROCHDI,  Coordonnatrice Humanitaire (OCHA)  en Centrafrique et de M. Buti-Kalé Représentant/Résident  du Haut Commissariat des Refugiés (HCR) en République Centrafricaine. Aussi bien, de la présence des Représentants des ONG Humanitaires qui œuvrent en RCA et partenaires privilégiés  du HCR dans la mise en œuvre de son programme en matière d’assistance et de protection aux personnes apatrides.

Trois discours  ont marqué la cérémonie d’ouverture desdits travaux. Le Représentant/Résident du HCR en Centrafrique  a situé l’auditoire sur l’importance de la tenue du présent Atelier. Selon lui «  Le HCR organise chaque année un Atelier de ce genre pour une planification pluriannuelle de ses activités. Ce plan d’Opération qui nous réunis aujourd’hui nous permettra de nous projeter vers 2019-2020 » a-t-il lancé. Toutefois, l’intervenant a indiqué que « l’année dernière, au mois de mars lors de l’élaboration du plan d’opération de 2018, la situation qui prévalait a encouragé les participants à mettre l’accent beaucoup plus sur les situations durables ». Poursuivant l’Orateur s’est  interrogé en ces termes : « Comment pouvait-il en être autrement avec des dizaines des milliers des déplacés de Bangui et de Bimbo qui ont pu regagner leurs lieux de résidence. De plus, des milliers d’autres filles et fils du pays ont quitté l’exil dans un mouvement de rapatriement spontané comme pour confirmer que l’ère des solutions durables avait véritablement sonnée.

Le Représentant/Résident du HCR a ajouté que, suite aux événements qui se sont produits dés le mois de mai 2017, le HCR a du revoir le Plan d’Opération afin de prendre en considération la nouvelle donne. Et le HCR reste toujours optimiste pour que des solutions durables soient au centre de la planification des programmes de ladite institution. Quant à Mme Nadia ROCHDI,  Coordonatrice OCHA en Centrafrique, elle a saisi l’opportunité pour rappeler aux participants de travailler ardemment pendant cet atelier de planification pas sur des procédures  ni  des mécanismes  mais de ramener l’espoir, la vie et la stabilité a chacun des enfants, des familles, femmes hommes enfants rencontrés lors des interventions qui sont dans un combat de vie quotidienne et veulent retrouver la quiétude, leurs villages et leurs projets. Le Ministre WANZET-LINGUISSARA, a tablé sur les avancées du HCR en RCA et à réitérer l’engagement du Gouvernement a accompagné le HCR dans sa lourde mission de protection des personnes déplacées, les refugiés et les apatrides. Soulignons que cet Atelier  s’attaquera aux aspects sécuritaires, socio-économique, politique, présentation du contexte régional, défis et opportunités.

Le nombre des personnes déplacées pour la seule ville de Paoua s’élève à plus de 65.000 suite à la récente crise née des affrontements armés et meurtriers entre deux groupes armés. Il y’a lieu de dire que le présent Atelier vient à point nommer pour le simple fait de nombreuses populations centrafricaines se trouvent encore dans des situations d’urgence humanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE