Centrafrique : L’Italie finance 2 millions de dollars pour la création d’un Centre de formation agropastorale à Mont Camel

0

Bangui, le 26 février 18

La signature de la Lettre d’entente, ce mercredi 21 février 2018, entre l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Délégation des Pères Carmes marque le lancement opérationnel des activités du Centre pilote de formation et d’insertion socioéconomique des jeunes affectés par les conflits en République centrafricaine. Jean Alexandre Scaglia, Représentant résident de la FAO et Père Aurélio ont paraphé le document de ladite Lettre d’entente au siège de la FAO à Bangui. Ledit projet de ce Centre est financé à hauteur de 2 millions de dollars par le gouvernement italien en partenariat avec l’Alliance de la FAO des Prix Nobel pour la Paix et la Sécurité Alimentaire et l’appui des Pères Carmes.

Le site des déplacés internes de Mont Carmel, sis dans la commune de Bimbo abritera le Centre pilote de formation et d’insertion socioéconomique des jeunes  affectés par les conflits. D’ailleurs, le projet de ce Centre est né de la volonté de la FAO et des Pères Carmes à trouver de solutions durables à la situation des déplacés internes en Centrafrique, en particulier les jeunes. « L’idée s’inscrit dans une initiative globale de retour à la formation des jeunes dans cette situation de post-conflit en Centrafrique. Il faut rapprocher les jeunes à l’emploi, notamment à l’emploi agricole qui est un grand potentiel dans ce pays », a précisé, d’entrée de jeu, le Représentant résident de la FAO.

Entretemps, le 11 mai 2016, lors d’un Colloque organisé par le Directeur général de la FAO à Rome avec les Prix Nobel pour la Paix, un accent particulier a été portée sur l’enjeu crucial de souligner et renforcer le message que la paix est la plus importante des pré-conditions pour atteindre l’objectif de la sécurité alimentaire et qui devient à son tour, un outil précieux pour consolider la paix et la sécurité. Notons au passage qu’en cette même date, le Directeur général de la FAO et quatre Lauréats du Nobel pour la Paix, à savoir Oscar Arias, Muhamad Yunus, Tawakl Karman et Betty Williams ont convenu de créer ce qu’ils ont appelé « Alliance de la FAO des Prix Nobel pour la Paix et la Sécurité Alimentaire ». Il s’agit d’un cadre qui permet d’approfondir les voies et moyens pour offrir une contribution à la prévention des conflits, à la stabilité et à la consolidation de la paix, à travers la sécurité alimentaire dans le contexte de l’Agenda 2030 (ODD).

Dans ce projet, ce seront 1500 jeunes qui seront sélectionnés de toute confession confondue pour y participer. So objectif est de créer à Mont Carmel, un Centre pilote de formation et d’insertion socioéconomique des jeunes pour la relance des activités agropastorales. Selon Scaglia, « l’idée de Mont Carmel était venue parce qu’il y avait tout un tas de jeunes déplacés à l’intérieur et aux environs qui sont retournés bien sûr, mais qui expriment toujours le besoin de formation pour améliorer leurs capacités d’élevage, de maraichage, etc. ». Et d’ajouter qu’«  il est important de redonner accès à la formation à ces jeunes, de façon à passer le message que je ne cesse de le dire et que je répète ici, c’est que quand il y a une formation de base à donner dans un pays comme la Centrafrique, le secteur agricole a la capacité de fournir une vie meilleure et un avenir radieux à la jeunesse ».

Pour sa part, Père Aurélio qui a représenté la Délégation des Pères Carmes dans ce projet, il y a du potentiel agropastoral en Centrafrique allusion faite à 15 millions d’hectares de terre cultivable et 16 millions d’hectares de pâturage qui sont faiblement exploités. Il y a également la capacité, notamment la population majoritairement jeune qui constitue l’inépuisable main d’œuvre. « C’est ben de les mettre en valeur, parce que cela vaut la peine », souligne le Père.

Notons que le Lauréat du Prix Nobel pour la Paix, Muhamad Yunus de la Fondation Yunus et le Directeur général de la FAO sont attendus en ce début d’année 2018 à Bangui pour lancer officiellement, avec le Président de la République, les activités du Centre pilote de formation et d’insertion socioéconomique des jeunes affectés par les conflits en République centrafricaine.

ALFRED MBOLI,

LAISSER UN COMMENTAIRE