Centrafrique : Santé Publique, Des Journées Locales de Vaccination sont désormais lancées pour contrer la Poliomyélite

0
248

Bangui, le 22 février 18

 Docteur Pierre SOMSE, Ministre en charge de la Santé Publique et de la Population a fait une déclaration à la presse nationale, le lundi dernier. Notons qu’au cours de cette rencontre, le Chef de Département de la Santé Publique, a éclairé la lanterne du public sur  les « Journées Locales de Vaccination contre la poliomyélite.  Ces Journées de vaccination vont se dérouler dans les régions sanitaires N° 2,3 et 7.

Docteur Pierre SOMSE, a lancé cet appel en ces termes :« Il s’agit de la mise œuvre de l’initiative Mondiale de l’éradication de la poliomyélite (IMEP) des séries de campagnes de vaccination contre la poliomyélite  qui seront organisées dans notre pays au cours de l’année 2018 par le Ministère de la Santé avec l’appui de l’OMS et de l’UNICEF. » a-t-il lancé. Il a en outre poursuivi son message en affirmant que «   La première campagne de cette année est prévue du 2 au 4 mars dans les régions sanitaires N° 2, 3 et 7. Cette campagne de vaccination ciblée, qui se déroulera dans les régions frontalières au Cameroun, au Tchad et dans les villes de Bangui, fait partie du plan de réponse régionale des pays du Bassin du Lac Tchad à l’épidémie de poliomyélite survenue au Nigeria au cours de l’année 2016. Ce plan commun aux pays du Bassin du Lac Tchad qui sont le Tchad, le Niger, Nigeria, le Cameroun et la République Centrafricaine, dont est d’arrêter la circulation du polio Virus Sauvage dans la Sous-région, à vacciner tous les enfants de 0 à 5 ans. A  cet effet, j’invite tous les Préfets, les Sous-préfets, les Maires, les Chefs de groupe quartiers et villages, les responsables des écoles maternelles, les leaders religieux et communautaires à s’impliquer pleinement dans ces campagnes. Je sollicite également les contributions et la  participation de tous les partenaires, ONG, Humanitaires, Tradipraticiens et les parents ou gardiens d’enfants a ces campagnes afin que tout enfant de 0 à 5 ans vivant ou étant de passage dans les localités concernées, soit vacciné. Au cours de cette campagne, les agents vaccinateurs iront de ménage en ménage ou de porte à porte pour vacciner les enfants. »  Toutefois, le membre du gouvernement a par ailleurs  fait savoir que la cérémonie officielle de lancement de cette campagne aura lieu  à Berberati sous le haut patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Il faudrait noter  qu’à cette occasion, le ministre a rappelé aux parents et à toutes les communautés de cette partie du pays, l’obligation d’amener les enfants, en dehors des campagnes, aux séances de vaccination organisées régulièrement dans les formations sanitaires en faveur des enfants et des femmes enceintes sur l’ensemble du territoire national. Pour votre gouverne, cette campagne de sensibilisation est gratuite.

Alfred   Mboli,

LAISSER UN COMMENTAIRE