Centrafrique : ASRP, pourquoi tant d’acharnements sans fondements contre le DG a.i Guy Doba ?

0

Bangui, le 22 févr. 18

Guy Doba, l’actuel DG par intérim de l’ASRP est devenue subitement et curieusement la risée non seulement de ses traditionnels détracteurs mais surtout, et surtout des vauriens qui ne sont mêmes pas proches de sa caricature. Pourquoi tout ce déchainement sans fondement ? Pure jalousie mal placée…

Qu’y a-t-il de mauvais qu’un appel à candidature soit lancé pour le remplacement du défunt DG de l’ASRP ? Qu’y a-t-il aussi de mauvais que Guy Doba postule, lui qui, de tout temps de la maladie du défunt a su montrer ses capacités pour ne pas dire compétences à conduire la barque ASRP et avec résultats probants sus et connus de tout le monde puisse postuler ?

D’ailleurs si c’était dans une administration où les responsables sont désignés par nomination, le siège lui revient tout simplement de droit puisqu’il l’a occupé avec abnégation plus de six mois durant, durée légale pour mériter un poste que l’on a assumé sans faute.

Or ici, il est question de passer un test. Et passer un test veut dire que la chance est offerte à tous et que le meilleur gagne. Mais alors d’où vient cette volonté manifeste de nuire inutilement à un digne fils du pays qui ne fait que servir son pays ?

« A la grande surprise générale, de tous les candidats, Guy Doba, recruté à l’ASRP au titre de contrôleur avec un bac, est retenu Directeur général a.i de l’ ASRP. Le conseil a donc failli à sa mission en dépit des mesures de transparence recommandée par le département de tutelle ».

Voilà une grossière et gratuite affirmation digne des énergumènes, des trafiquants de chair humaine, des vandales et des bougres de papou  à la sauce tare-tare dont l’unique mission est de détruire ce qu’ils ne peuvent et ne pourront jamais construire et que regorgent ses fameux détracteurs de Guy Doba.

Est-ce que le résultat du test qu’ont subi les différents candidats est-il déjà publié ? Pourquoi le Centrafricain est-il si apte à mettre la charrue avant les bœufs ? Est-ce une réaction d’intelligent ou une manifestation d’un cancre assoiffé d’argent et qui se laisse manipuler par des incapables qui savent bien avant la proclamation des résultats du test qu’ils sont tout simplement passé à côté ?

Cette ère, c’est-à- l’ère de coasser comme les grenouilles au fond d’une mare en assèchement est dépassée. Le jour d’aujourd’hui est à la reconstruction du pays qui s’est assez affaissé. Et il n’y a que de vrais et valables fils du pays comme Guy Doba, plein de volonté, d’énergie et d’abnégation pour travailler au relèvement de la Centrafrique.

En écrivant ceci, le journal qui incrimine maladroitement le Directeur général P.I, témoigne à suffisance ce qu’il est exactement. Jeter le flou, le noir, l’anathème sur tout ce qui est susceptible de faire avancer le pays est un manque de patriotisme vis-à-vis d’un digne fils du pays.

Tout centrafricain sait que M. Guy Doba a servi dignement le pays avec toutes les belles réformes qu’on voit à la tête de l’ASRP.

Dans un passé récent, une grande vague du personnel devrait être mis au chômage, mais grâce à M. Guy DOBA, le dossier a été sauvé et le personnel lui est actuellement reconnaissant.

Aussi, donner de telles informations gratuites est passible d’un recours à la justice. Détruire et non construire. Qu’il fasse un travail professionnel en vérifiant ses informations et leurs sources et non raconter des âneries pour abrutir ses lecteurs.

En toute sincérité, nous saluons le courage de M. DOBA

A bon entendeur salut…

Le Potentiel Centrafricain,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE