Centrafrique : CJN/OXFAM, La problématique du développement des ‘’projets jeunes’’ au cœur d’un atelier à Bangui

0

Bangui, le 21 févr. 18

La problématique du développement des projets jeunes a été au centre d’un atelier, ce mardi 20 février 2018, organisé par le Conseil national de la jeunesse (CNJ) dans la salle de conférence de ladite institution sise au Complexe sportif  20 000 Places, en partenariat avec l’Ong OXFAM. M. Lambert Lombet, Directeur général de la Jeunesse entouré du Président du CNJ, Francis Huguet Mongombé et du Directeur-pays de l’Ong OXFAM, M. François Ntessani a ouvert les travaux.

Ils ont été plus d’une cinquantaine les leaders des organisations de la jeunesse affiliées au Conseil national de la jeunesse à participer à cet important atelier de réflexion stratégique sur la problématique des jeunes en vue du développement des projets jeunes. Il s’agit d’emblée d’amener les organisations de la jeunesse à formaliser des ‘’projets jeunes’’ en vue de développer des axes stratégiques au regard de l’analyse de la situation tout en s’appuyant sur les avantages comparatifs d’OXFAM.

En effet, et comme l’a souligné le Président, la communauté internationale, notamment les Nations unies ont mis un focus sur la jeunesse dans le cadre de leurs plans de travail 2018. En cela, chaque organisation de la jeunesse doit, à son niveau, élaborer de façon stratégique et spécifique des cadres et mécanismes de travail avec ces partenaires. D’où la tenue de cet atelier en vue d’élaborer le plan d’action stratégique avec Oxfam pour le compte de la jeunesse.

D’ailleurs, le Directeur-pays d’OXFAM, François Ntessani, qui était présent à l’ouverture de l’atelier a tenu à relever que « rien ne peut se faire aujourd’hui sans l’implication des jeunes que ce soit dans le processus de la consolidation de la paix, que ce soit dans le processus de développement ». Histoire de recentrer un intérêt particulier pour cette frange de la population représentant plus de 70%.

Selon Francis Mongombé, « l’enjeu de cet atelier est capital pour le CNJ en particulier, du moment où les jeunes ont été face à Oxfam pour poser leurs vrais problèmes dans tous les domaines, soient-ils de la paix, la santé, l’emploi… », a-t-il souligné avant d’explique que « les jeunes sont des acteurs – auteurs et que dans la mise en œuvre des projets, ils ne seront pas de simples bénéficiaires, ils auront à participer activement dans la mise en œuvre. Surtout que tous ces programmes sont alignés sur le Plan national de relèvement et de la consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA), notamment les piliers 2 et 3. Cette nouvelle approche stratégique permettra aux jeunes de profiter véritablement du dividende de ce programme national ».

Plus globalement, le Président du CNJ a fait savoir que l’atelier « vise essentiellement à élaborer un Plan d’actions jeune ».  De manière spécifique, ces assises ont permis de définir les axes stratégiques du projet Jeunes au sein du Programme gouvernance ; partager les expériences des acteurs locaux de la société civile matière de promotion des droits des jeunes.

Toute la journée mardi, les jeunes réunis au cours de cet atelier ont suivi la présentation de la situation des jeunes en RCA y compris les jeunes dans le RCPCA ; la communication sur la politique nationale de la jeunesse ; la communication sur la politique nationale de la jeunesse ; la communication sur le projet de leadership communautaire des jeunes ; et la communication sur le Projet 3X6. Notons que toutes ces présentations ont été suivies de débats houleux tant au sein des groupes thématiques qu’en plénière.

Profitant de l’occasion, le Président du CNJ a lancé un appel fort en direction de la jeunesse centrafricaine en général : « Je n’ai jamais cessé de le dire : nous, les jeunes devons être les propres architectes de notre vie. Le gouvernement le fera certainement à sa façon, les organisations du système des Nations unies et les partenaires le feront à leur façon…, mais c’est à nous, jeunes de définir notre manière ce que notre avenir doit être ».

LPC,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE