Centrafrique : Epidémie de Méningite à MALA , « 41 Cas suspects avaient été enregistrés dont 13 décès et 21 personnes guéries » selon Dr Pierre SOMSE Ministre de la Santé Publique.

0

Bangui, le 06 février 18

Le Vendredi 03 Février 2018, Docteur Pierre SOMSE Ministre de la Santé Publique et de la Population, entouré   de ses plus proches collaborateurs  a fait une déclaration à la presse nationale.

 Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée dans ledit Département  Ministériel, le Chef dudit département, a éclairé la lanterne du public sur  la situation sanitaire du pays mais aussi,  il a mis un accent particulier sur le cas de la Sous-Préfecture de MALA où une épidémie de Méningite fait  encore des ravages considérable. Le Ministre SOMSE d’entrée de jeu n’a pas hésité un seul instant et s’est adressé  à la population centrafricaine en ces termes « Centrafricaines, Centrafricains, Chers Compatriotes, Il y’a quelques semaines en début de cette année2018,  je vous invitai à la mobilisation à la vigilance afin de préparer une éventuelle riposte à l’épidémie de Méningite dont le risque nous le savons est très élevés pendant cette période de saison sèche. Nous avons eu des suspicions à Damara à Bangui, mais aucune épidémie de Méningite n’a été observée. Il y’a environ une semaine nous avons été alerté  par des cas de décès inexpliqués, mais sans pensés à des Méningites. Suite à cette alerte, le Ministère de la Santé a dépêché dans la localité de MALA qui est la localité d’où l’alerte a été lancée et où des morts ont été constatées pour une investigation épidémiologique. Celle-ci a bel et bien eu lieu. L’objet de ma communication  aujourd’hui est de vous rassurez que nous infirmons donc une épidémie de Méningite à MALA, pendant cet évènement douloureux 41 cas de suspects avaient été enregistrés dont 13 décès et 21 personnes ont été guéries et 1 cas de Méningite a été infirmé. Au total, il ressort des observations et des investigations que les cas de décès observés seraient probablement liés aux paludismes. Il serait des cas de paludisme grave. Les circonstances dans lesquels cet évènement malheureux a eu lieu avec ce grand nombre de décès doivent encore être élucidé, néanmoins il a été noté que seul le village de la localité de Tombé a enregistré tous ces cas et que les habitants de cette localité n’ont pas recherchés des soins requis auprès du Centre de Santé le plus proche. Nous continuerons d’investiguer afin d’éviter que la même situation ne se répété dans le futur ».a-t-il lâché. Toutefois, le membre du Gouvernement n’a pas manqué de lancer un appel a l’endroit des leaders communautaire «  Je profite de cette occasion pour inviter très humblement et solennellement tous les leaders des communautés, les Chefs de villages, les Chefs de familles, les Chefs de groupements, les Maires, les Députés, les Sous/Préfets et les Préfets à veiller  à ce que les populations utilisent les Formations Sanitaires mis à leur disposition et que personnes n’empêche les populations à bénéficier des services de santé mis à leur disposition. Désormais le Ministère de la Santé va veiller à ce que cela soit respecter et nous envisageons une sensibilisation auprès des leaders de toutes les communautés pour ceux-ci s’assurent qu’ils jouent g correctement leurs rôles de leaders et de protecteurs de communautés » a-t-il conclu.  Faudrait-t-il- rappeler, qu’au cours de cette rencontre, le Ministre Pierre SOMSE  a saisi l’opportunité et à tabler sur la nouvelle campagne  de vaccination pour l’éradication du virus de la poliomyélite sauvage. Pour votre gouverne, cette campagne de vaccination  va se tenir du 02 au 04 mars 2018. « L’objectif de cette nouvelle campagne est d’obtenir la certification et l’éradication, de la poliomyélite d’ici 2019 et atteindre la couverture vaccinale de 50% à 95%. ».

Le Potentiel Centrafricain,

LAISSER UN COMMENTAIRE