Centrafrique : ACFPE Bientôt le lancement de la formation des Jeunes, en Apprentissage par les compétences et par Alternance

1

Bangui, le 24 janv. 18

Le Vendredi dernier 19 Janvier 2018, une réunion de briefing des professionnels des médias  nationaux,  s’est  tenu à l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et l’Emploi (ACFPE).

 Notons qu’au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée sous la présidence de M. Thierry Max ZOUMA, Directeur de la Formation Professionnelle, Conseils à l’ACFPE, les  Hommes des médias  ont été outillés sur le nouveau produit  de l’ACFPE en faveur des jeunes désœuvrés et déscolarisés de 16-22 ans du pays. Il s’agit de  la Formation en Apprentissage par les compétences et par Alternance qui va bientôt démarrer. Le Conférencier  Thierry  Max  ZOUMA a fait savoir que ce Projet de formation fait partie de  la composante 2 PNEDU  qui consiste à former 300  Apprentis en 10 Métier en 2018 et les conditions pour bénéficier de cette formation sont : Etre jeune déscolarisé post primaire et désœuvré, être de nationalité Centrafricaine et avoir un niveau d’étude d’au moins la classe de CM2, au choix, 10 métiers et 300 places en 2018 dans les options suivantes : Coiffeur homme, Coiffeuse femme et soins de la peau, Bijoutier, Sérigraphe-Peintre, Couturier Homme et Femme, Mécanicien d’entretien automobile, Electricien réparateur de groupe électrogène, Réparateur de Motocyclettes, Soudeur à l’arc, Menuisier-Charpentier. Poursuivant, l’orateur a affirmé que la procédure de sélection est établi en plusieurs étapes en premier temps, les dossiers de candidatures doit être déposer auprès des Mairies d’arrondissement de Bangui et des communes de Bégoua et de Bimbo. Ensuite, subir un test de présélection qui sera organisé dans les localités respectives aux dates et heures qui seront précisés par communiqués radio et affichages. Pour franchir ces étapes, le candidat doit avoir une attestation de fréquentation scolaire ou le dernier carnet scolaire ou témoignages d’au moins deux personnes proches, une copie d’acte de naissance. Une fois reçu au test de niveau, un tirage au sort sera organisé par l’Agence Centrafricaine de la Formation Professionnelle et de l’Emploi (ACFPE) sous le contrôle des autorités locales. Mais toutefois, s’il y’a plus de candidats admis que de places disponibles par métiers. Un quota de 30% des places est réservé aux jeunes  filles. La publication  des résultats et affichage séance tenante sera systématique dans les Mairies des arrondissements et par voie de presse, les lauréats bénéficiaires seront invités à venir signer les contrats d’apprentissage à l’ACFPE. En attendant, la date fatidique  de mise  en œuvre  dudit programme phare d’emploi. Les yeux sont rivés vers l’ACFPE  pour le  lancement de ce nouveau produit qui doit se faire sous la présidence du Chef de l’Etat Pr Faustin Archange Touadera.

A Suivre !!!

Le Potentiel Centrafricain,

 

1 COMMENTAIRE

  1. Félicitations au Directeur Général de l’acfpe pour son effort du fils de pays afin de lutter contre le chômage aux jeunes désœuvré et déscolarisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE