Centrafrique : L’année 2018, une année pour un meilleur logement dixit le ministre Gaby-Francky LEFFA

0

Bangui, le 31 déc. 17

100 Logements en phase de finition.

Rien n’est plus préoccupant que de mieux se loger, mieux se nourrir, mieux se vêtir, mieux se soigner et mieux s’instruire. Ces 5 verbes du Messan de Boganda, le ministre Gaby Francky Leffa veut en faire une réalité palpable par tous les Centrafricains en cette nouvelle année 2018.

Le vendredi 29 décembre 2017 a été une journée dont l’agenda était très chargé pour le ministre de l’urbanisme, de la ville et de l’habitat, Gaby-Francky Leffa et sont collègue de la Modernisation de l’Administration et de l’innovation du Service Public, Nabia HAROUNE.

Accompagnés de leurs plus proches collaborateurs, ils ont effectué des visites sur deux sites de construction de logements sociaux destinés à abriter des centrafricains en difficulté de ressources nécessaires pour se construire des maisons.

Le premier site est celui des 100 logements sociaux à Sakaï financés par le royaume du Maroc dont le chantier est entièrement pris en charge par des entrepreneurs centrafricains. Là, le constat est que les travaux sont avancés à 85%. Certains logements sont presque finis et d’autres en phase de finition.

Le second site visité est à Sakpa sur la route de Mbaïki où 10 logements sociaux sont en construction et dont les travaux sont avancés à 90%. Ces logements, faut-il rappeler sont financés par les fonds propres du ministère appelés Fonds d’Aménagement et d’Entretien Urbain (FAEU).

L’initiative du ministre Leffa est destinée à soulager des centrafricains en situation difficile et qui ne peuvent se loger de façon descente. Selon le ministre, dès que les travaux seront achevés, il travaillera en partenariat avec les banques de la place qui  mettront en location-vente à des preneurs potentiels qu’elles garantiront.

Cette politique est la bienvenue parce que la plupart des fonctionnaires et agents de l’Etat, voir les opérateurs économique sont domiciliés en banque, ce qui facilite la procédure d’engagement et de recouvrement des loyers-ventes.  

Cette politique ne vise pas seulement la Capitale Bangui et ses environs, mais aussi les villes de l’arrière-pays qui seront progressivement desservies de telle sorte que tous les centrafricains désireux d’avoir une maison descente puisse arriver à satisfaire son projet.

Que dire d’un fils du pays qui se dévoue pour la cause de ses frères et sœurs ? A l’orée d’une nouvelle année, ce qu’il lui faut est d’implorer la puissance divine pour qu’il soit nanti de l’énergie nécessaire pour mettre en œuvre son projet au profit des compatriotes de Centrafrique. Longue vie, du courage au ministre Leffa pour que ses louables initiatives soient totalement un succès.   

Le Potentiel Centrafricain,

LAISSER UN COMMENTAIRE