Centrafrique : Mairie de Bangui Émile Gros Raymond Nakombo, à la rescousse de son institution

0

Bangui, le 04 décembre 17

Le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Émile Gros Raymond Nakombo, a procédé le jeudi dernier, à la remise officielle d’un don personnel composé des drapeaux, des faillons et des guirlandes lumineuses a sa municipalité. La cérémonie s’est déroulée dans le hall de l’hôtel de ville de Bangui devant un parterre des journalistes et de ses plus proches collaborateurs.
S’agissant l’opportunité en or marquée par une forte représentativité des responsables des medias du pays, le premier citoyen de Bangui a tenu à clarifier au public tout ce qu’il a réalisé depuis son accession a le tête de ladite institution. C’est ainsi que d’entrée de jeu M. Nakombo a fait savoir que face aux multiples difficultés que connait la municipalité de Bangui, qu’il a décidé de la doter des fallons, guirlandes lumineuses et des drapeaux centrafricains qu’il a pu payer sur ses fonds propres et confectionner depuis la Chine. Poursuivant ses propos, le premier citoyen de Bangui a déclaré en ces termes. » Dès ma nomination, je me suis pas engagé à changer l’image de la Municipalité de Bangui en commençant par prouver à mes collaborateurs et mes administrés que le Maire est celui-là qui est au service de ses concitoyens et non le contraire  »
Ainsi pour joindre l’acte a la parole, Émile  Gros Nakombo s’est empressé quelques jours seulement qui ont suivi sa nomination de faire un premier don en fournitures de bureaux aux Mairies décentralisées des huit arrondissements de la capitale. Toujours dans sa déclaration. Le Maire Nakombo a tablé sur la gestion des clivages ethniques au niveau de la Municipalité de Bangui. Pour la simple raison qu’à chaque nomination d’un nouveau Maire. Ce dernier procède des recrutements des parents, amis et connaissances ce qui a pour conséquences le pléthore d’effectif du personnel de la municipalité de Bangui. Pour marquer la différence Nakombo a ordonné de maintenir a des postes clés de la Municipalité des collaborateurs qui sont là depuis la période de transition sous Catherine Samba-panza.  » Mon cabinet est composé de 95% de l’équipe qui était là depuis la période de transition  » parce-que j’entends travailler avec les compatriotes qui aiment le travail, mais je suis aussi prêt à me débarrasser de ceux qui ne veulent pas travailler ou qui détournent des recettes de la municipalité  » a souligné le Maire Nakombo. Pour mémoire, a-t-il rappelé quinze personnels du service de recouvrement sont traduit devant la justice. A suivre !!!
Alfred Mboli

 

LAISSER UN COMMENTAIRE